52 éléments atomiques dans votre poche !!

smartphone, 52 éléments atomiques dans votre proche...

Le saviez-vous ? La moitié de la table de Mendeleïev se trouve certainement dans votre poche… Mais, si rappelez vous, le fameux tableau des éléments périodiques, étudié en chimie !

 

Billet d’humeur de Thierry Salomon

Article initialement paru dans La Maison écologique n°101
Retrouvez ses brefs « tweets d’humeur » sur @ThierrySalomon

A part quelques irréductibles lecteurs résistant encore et toujours à l’empire GAFA (Google-Amazon-Facebook-Apple), vous avez sans doute, comme moi, un smartphone dans votre poche. Bien sûr, comme moi, vous ne pouvez plus vous en passer. Trouvant formidablement pratique cette version contemporaine du couteau suisse à la fois agenda, accès Internet, GPS, réveil-matin, caméra, partenaire aux échecs (toujours bon perdant), voire sablier numérique pour œufs à la coque. Ah, j’oubliais : notre smartphone sert parfois à téléphoner. Antique survivance du siècle précédent quand le phone était télé mais pas encore smart.

Pas si doux, notre doudou numérique

Mais, pour fabriquer notre doudou numérique, ce bijou de technologie dont un Terrien sur trois est déjà équipé, il a fallu utiliser un nombre considérable de substances chimiques différentes, la plupart du temps sous forme d’alliage complexe, d’encre métallique (comme le nickel sur les boîtiers) ou pour « doper » les transistors.
Une pertinente étude menée par la branche « Système extractif » de l‘association Ingénieurs sans frontières a tenté de comptabiliser le nombre d’éléments atomiques figurant dans un smartphone standard. Le résultat est édifiant. Nous trimbalons dans notre poche environ 52 éléments atomiques différents, soit la moitié du fameux tableau de Mendeleïev !

Or, la plupart de ces éléments se trouvent dans la nature à une teneur extrêmement faible. Pour les extraire, il faut découper, exploser, concasser, transporter et traiter des quantités considérables de sol. La teneur de l’or, par exemple, est de l’ordre d’1 à 2 g par tonne de roche aurifère.
Mais une teneur aussi faible ne décourage nullement l’avidité de l’industrie minière. Ainsi, une entreprise russo-canadienne propose de venir extraire l’or en Guyane non pas dans les alluvions des cours d’eau, mais en découpant littéralement le sol de la forêt.

que trouve-t-on dans un smartphone ?

© Reproduit avec l’aimable autorisation d’ISF SystExt

La Montagne d’or…

Ce projet nommé « La Montagne d’or » – c’est beau comme du Picsou – consiste à creuser une fosse de 2,5 km par 500 m sur… 400 m de profondeur afin d’extraire à l’explosif 400 millions (!) de m3 de roches pour. Et, après traitement au cyanure, obtenir 85 tonnes d’or. Cela reviendrait à creuser le 3e arrondissement de Paris sur une profondeur supérieure à la hauteur de la Tour Eiffel !
Et ce n’est pas tout. Ce projet consommerait 20 MW (mégawatts) d’électricité 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. Il impliquerait également plusieurs millions de rotations d’énormes camions entre la fosse d’extraction et l’usine de traitement. De quoi ruiner tout objectif sérieux de réduction des gaz à effet de serre en Guyane.
Mais, objecteront certains, il nous faut bien de l’or pour nos précieux smartphones et, plus généralement, pour les besoins de l’industrie. Eh bien c’est faux : 160 000 tonnes d’or ont déjà été extraits du sol de la Terre, dont environ 20 % végètent à l’état de lingots dans les coffres des banques centrales… Inutile de continuer à l’extraire en amputant de façon irréversible une forêt amazonienne aussi vitale à la qualité de notre atmosphère que nos poumons pour respirer.

Un nouveau méga-projet inutile et irresponsable

« La Montagne d’or » est donc l’un de ces méga-projets bien plus qu’inutiles : irresponsable.
Et ce cher La Fontaine, qui ne connaissait pas la luxuriante nature guyanaise mais très bien la nature humaine, en avait écrit par avance la fable :

Il crut que dans son corps elle avait un trésor
Il la tua, l’ouvrit et la trouva semblable
à celles dont les œufs ne lui rapportaient rien
S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
(La Fontaine, La Poule aux œufs d’or)

Pour aller plus loin :

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest