La Maison écologique n°99

N° 99 Juin-Juillet 2017 en kiosque le 24 mai

5.95€

Dossier : Toit végétalisé
Construire : sous sa carapace d’écaille la maison vit – Autoconstruire : une maison paille – Rénover : Rénovation d’une maison et d’un métier
Avis d’expert : Ventilation double flux décentralisée
Enquête : chasser le calcaire
Vue d’ailleurs : Allemagne, excursion en terre de transition
Extérieur : fabriquer un hôtel à insectes
Alternative : le lombricompostage 2/2
Cahiers pratiques : Enlever du papier peint et remettre à neuf le mur – Construire une ossature bois.

UGS : NUM-LME-99 Catégorie : Étiquette :

Éditorial

Des enfants souriants, des couples amoureux, des amis se prélassant sur la pelouse bien entretenue d’un parc urbain verdoyant. Elle est belle, la photo de la page Développement Durable du cimentier franco-suisse Lafarge-Holcim. Mais elle ne donne pas grand chose à voir des activités du leader mondial du ciment, du béton prêt à l’emploi et des granulats. Alors, pour prêter main forte à l’agence de com’ du mastodonte international aux 130 000 employés – et pour rigoler (jaune) un peu –, je me suis prêtée au jeu de la réfection de cette page Web.

Je leur proposerais bien un joli graphique illustrant avec des courbes savantes les émissions de CO2 qui pourraient être évitées si l’industriel construisait le mur de Trump* (entre les états-Unis et le Mexique) avec son ciment nouvelle génération. Pour un mur long de 1 600 km et haut de 10 à 12 m, réduire de 25 % ses émissions de gaz à effet de serre ne serait pas une paille, non ? Il est vrai qu’écologiquement, ce serait mieux de proposer un mur en terre crue, mais bon, faut pas rêver quand même !

Pour montrer que chez Lafarge-Holcim le client est bien LE roi (de qui, l’Histoire le dira), je conseillerais une belle photo, sous le soleil couchant, de la cimenterie de Jalabiya, installée dans le nord de la Syrie et qui a réussi à maintenir son activité durant plus d’un an malgré les conflits armés, en se faisant de nouveaux amis dans les rangs de Daech pour ne pas priver ses actionnaires clients de leur précieuse matière première !

Enfin, je mettrais en avant les produits que les amateurs de matériaux « traditionnels » apprécient comme la chaux, plus ou moins adjuvantée, que fabrique aussi le cimentier (Crualys®, Nathural®, Tradibat®, Tradifarge®) et dont certaines sont homologuées pour la fabrication de mortiers et bétons de chanvre.

Avec cette nouvelle page Développement Durable, les consommateurs auront un peu plus d’éléments pour bien cerner l’éthique et la vision durable de leur fournisseur… tout comme l’a fait le Conseil de Paris en ne renouvelant pas leur partenariat pour l’acheminement du sable de Paris-Plage !

à bon entendeur.

* Alors que plusieurs cimentiers se sont clairement opposés à participer à ce chantier, Lafarge-Holcim a fait savoir qu’il se portait volontaire.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Feuilleter