Escapade : Ecogîte Keruzerh

Keruzerh

Sur la route de l’autonomie

Le toilettage canin ne lui convenait plus,, mais Anne-Marie voulait conserver « le contact avec les gens ». Il y a une vingtaine d’années, elle découvre Keruzerh et tombe sous le charme du lieu. Lui vient alors l’idée de se reconvertir dans l’hébergement touristique. Sur ces 20 ha, « il y avait tout ; eau, bois, soleil, vent… ». Et quatre bâtiments d’une ancienne ferme. Le tout, « à vendre depuis dix ans par une grand-mère, retrace-t-elle. Je n’avais pas les sous pour tout acheter, mais comme elle tenait à ce que ce site merveilleux ne soit pas divisé, l’affaire fut conclue pour ce dont je disposais de liquidités ! ». Pour valoriser l’étable, la porcherie et les autres bâtiments, Anne-Marie décide d’y créer sa maison et des gîtes. Les restaurations démarrent en 1999. Le dernier gîte ouvrira ses portes en 2008.


Escapade : la Bergerie de Villarceaux

la bergerie de villarceaux

Hébergés tout en sobriété

Alors moulé dans le système productiviste, la Bergerie de Villarceaux, a entamé sa transition il y a une vingtaine d’années. Les 370 ha de terres agricoles ont été convertis à la polyculture et l’élevage bio. Des zones semi-naturelles abritent les insectes auxiliaires qui réduisent la pression des ravageurs sans recours aux pesticides. Plus de 20000 arbres ont été plantés pour reconstituer des haies bocagères et les 230 ha de forêt sont gérés durablement. Mais le vieux corps de ferme, inadapté à l’agriculture moderne, restait inutilisé.

Accueillant déjà des groupes, l’association Écosite de la Bergerie de Villarceaux démarre en 2008 la réhabilitation écologique de ces bâtiments.


Escapade : Les buis du Chardonnet

buis du Chardonnet

Chambres d’hôtes à énergie positive.

L’écoconstruction vous intrigue ? Les chambres d’hôtes des buis du Chardonnet en reflètent de nombreuses facettes. Puits canadien pour rafraîchir l’air en été avec ses 70 m de tuyaux enterrés à 2,5 m : présent. Chaudière à granulés de bois : présente. Ballons d’eau chaude thermodynamiques : présents. VMC double flux : présente. Toit végétalisé : présent sur la maison des propriétaires qui voisine le gîte. Bassins de phytoépuration : présents, mais « il a fallu batailler avec le Spanc pour qu’il finisse pas agréer le système, car il ne le connaissait pas », racontent les propriétaires. Mais aussi, implantation guidée par un géobiologue, quelques inspirations feng shui, structure du bâtiment, bardage et terrasses en douglas du Haut-Beaujolais, isolation en ouate de cellulose pour murs et toit, en liège pour le sol… Le bâtiment construit en 2009- 2010 respecte ainsi les critères du label Passif.


Escapade : La Verronnière

Eco gite la verronniere

La Verronnière, éco-gîte au coeur du Parc naturel régional du Perche

La récolte des abricots s’achève, celle des figues normandes s’annonce. À moins de deux heures de Paris, cette ancienne ferme perchée au sommet d’une colline flotte dans un calme serein. Une pause apaisante au coeur du Parc naturel régional du Perche. À notre arrivée, Christian Lenoir termine de remuer son purin de consoude en pleine fermentation. Il en aspergera bientôt son potager, qui accueille ses premières buttes de permaculture. « J’ai commencé à faire un potager à 5 ans et pour la première fois de ma vie, je n’ai rien eu à bêcher ni à biner cette année », s’enthousiasme-t-il. Mais avant de développer le potager, Christian et Lisa ont rénové le corps de ferme acheté en 2003.


Escapade : la ferme du marais Girard

la ferme du marais Girard

Logis sur pilotis en vogue dans le marais.

Le ciel a beau être chargé des restes d’un orage, quand on pousse la porte des « villas ponton », une douce chaleur gorgée de l’odeur du bois tiède réchauffe l’ambiance. A la ferme du marais Girard, le poêle à bois n’a pourtant pas été allumé depuis plusieurs semaines, mais la lumière inonde les lieux. Ces cinq logements sont composés de « boîtes isolées » que sont les chambres et salles d’eau, reliées par une pièce de vie dont la baie vitrée à galandage ouvre sur la terrasse et le paysage. Après un trajet tumultueux pour venir, un couple suisse termine son troisième séjour avec ses filles. « Quand on arrive ici, on oublie tout ! », sourient-ils en enlaçant pour les remercier Marylou et Damien, propriétaires des lieux.

 


Escapade : éco-camping du Cun

eco-camping du Cun

Un camping hors du temps : l’Eco-camping du Cun

Le plateau du Larzac se dévoile à travers un dédale de routes secondaires et de chemins non carrossés. Le Cun, un des lieux emblématiques de la lutte contre l’extension du camp militaire dans les années 1970, s’y cache. « Nous cherchions un endroit pour un projet d’accueil écolo, insolite », racontent de concert Olivier et Claire Bordas.

C’est ainsi qu’ils découvrent le Larzac au détour du trail des Templiers en octobre 2008. Ils ne savent pas encore qu’ici se trouve leur reconversion. « Le Larzac, sa diversité et surtout son ambiance particulière ont provoqué en nous une attirance physique pour ses paysages. De ce fait, nous y sommes retournés plusieurs fois et, durant l’été 2015, nous avons découvert l’éco-camping du Cun.. Nous avons tout de suite senti son immense potentiel.

 


Escapade : éco-gîtes les Camparols

éco-gîtes les Camparols

éco-gîtes les Camparols.

C’est dès l’arrivée que les éco-gîtes les Camparols donnent le ton avec leurs panneaux solaires thermiques et leur four solaire. Les Camparols c’est l’histoire d’une reconversion, ou celle d’un couple qui souhaitait une existence en adéquation avec ses convictions.

C’est ainsi qu’en plein coeur du Parc naturel régional du Haut-Languedoc, la bâtisse vous cueille au détour d’un virage.

« Nous voulions en effet nous rapprocher de la nature et trouver un projet qui nous ressemble. Un petit geste à notre niveau pour défendre nos valeurs. » En 2007, le couple trouve un terrain dans la vallée où Maïlys passait ses vacances enfant. Ils font finalement appel à Dirk Kober, formateur à l’écocentre de Limoux.

 

 


Rénover

renovation ecologique

Ils rénovent une maison et un métier.

Sur les plateaux du Vercors, des “architectes-bâtisseurs” hors normes livrent une leçon particulière d’écorénovation à un élève modèle, propriétaire d’une vieille ferme typique.


Escapade

gîte esprit cabane

Maître cabanon, sur un arbre perché.

Hop hop hop, on prend les sacs, quelques affaires de rechange, les brosses à dents, le bon roman ou la BD inspirée et c’est parti. « Mais où va-t-on mon coeur ? » « Prendre un peu de hauteur. »


Escapade

gite du neron

Le gîte du Néron. Gîte de montagne en coeur de ville.

Cet hébergement urbain, convivial et écologique, est conçu comme un refuge d’altitude. Côté sud, c’est une maison de maçon aux angles bien droits. Côté nord, c’est une habitation ronde faite de chanvre et de bois. Dans cette partie arrondie se cache un lieu d’accueil peu banal : un gîte d’étape urbain !