Habitat groupé : Eco’n’home à Tours

eco'n'home à tours

Le sobre jeu des six familles.

Dans l’écoquartier Monconseil, à Tours, l’habitat participatif Eco’n’home, alliant écologie et performance énergétique, rassemble six familles dans l’entraide et la solidarité. Une première en Touraine. À l’ombre du cerisier s’installent Marie-Madeleine et Dominique, puis Sarah, Charline… Sur la table, un gâteau maison aux coings, accompagné de thé vert, attire les habitants. Ici, l’heure du thé n’est pas un instant solitaire. « Quelle belle journée », lance Dominique d’un air satisfait. Le plaisir d’un dimanche automnal ensoleillé, propice aux derniers barbecues de l’année. La satisfaction, aussi, du travail accompli. Au programme ce jour-là, le métrage de la clôture et la salle commune. Aussi, Eric et Dominique ont camouflé les cuves de récupération d’eau de pluie avec des canisses.


Personnes âgées en habitat groupé: vieillissons à l’unisson!

Immeuble en paille habitat groupé pour personnes âgées Chamarel à Vaulx-en-Velin. Crédit: Gwendal Le Ménahèze

[VIDEO] Pour mieux vieillir, le troisième âge se partage. A l’instar des coopératives d’habitants, de plus en plus de personnes âgées ou vieillissantes optent pour l’habitat groupé. Comme Chamarel, à Vaulx-en-Velin, près de Lyon.

« Je m’assois, je suis épuisée, lâche Marcelle Arnould. Les déménageurs ont tout posé mais maintenant, il faut déballer les cartons. » Sans compter la découverte d’un trou dans le sol d’une coursive. Et quelques robinets sans eau chaude. Ainsi qu’une prise sans courant dans la salle commune… Rien d’extraordinaire pour la mise en route d’un bâtiment. Si ce n’est que le chantier a été mené par des personnes âgées ou vieillissantes de 55 à 74 ans. Elles ont été accompagnées par les architectes d’Arkétype Studio et l’association Habicoop.

Cette « utopie un peu barge » a germé lors d’une promenade entre trois amis. Finalement, a poussé un immeuble en paille partagé par seize « personnes vieillissantes ». Patrick Chrétien se souvient: « On s’est aperçus qu’on n’était pas seuls à se questionner sur comment attaquer une dernière partie de vie. »

Lire la suite


Habitat groupé : Chamarel à Lyon

chamarel

Chamarel : Vieillissons à l’unisson

“Je m’assoie, je suis épuisée, lâche Marcelle Arnould après quelques minutes de discussion. Les déménageurs ont tout posé mais maintenant, il faut déballer les cartons. ” Sans compter la découverte d’un trou dans le sol d’une coursive, quelques robinets sans eau chaude, une prise sans courant dans la salle commune… Rien d’extraordinaire pour la mise en route d’un bâtiment, si ce n’est que le chantier a été mené par des retraités de 55 à 74 ans.

D’une ” utopie un peu barge ” germée lors d’une promenade entre trois amis a finalement poussé un immeuble partagé par seize ” personnes vieillissantes “. ” On s’est aperçus qu’on n’était pas les seuls à se questionner sur comment on allait attaquer une dernière partie de vie “, se souvient Patrick Chrétien.

 


Vue d’ailleurs : l’habitat groupé en Suisse

habitat groupé en Suisse

L’habitat groupé à la sauce Suisse.

A Lausanne, l’association Smala développe l’habitat groupé en Suisse. Elle a, en effet, crée une coopérative d’habitat, Bâtir groupé. Cette coopérative propose des maisons partagées à des gens qui n’auraient jamais fait ce choix de vie.

Ainsi, Vivre à Gare 5, la maison partagée de la Smala, c’est tout un programme ! On passe de la chambre Auroville à la chambre Longo Maï, il y a des poules à nourrir, une pelouse à tondre. Située à Grandvaux, à 8 minutes en train de Lausanne, cette colocation abrite aussi le bureau de l’association au rez-dechaussée. Créée en 1997, la Smala a valorisé son expérience en animation et gestion d’espaces culturels ou à vivre en se lançant dans l’habitat participatif. Elle a fondé sa coopérative d’utilité publique, Bâtir groupé, il y a dix ans pour construire des « écovillages ».


Habitat groupé : écolotissement Les Terres-Mêlées

écolotissement Les Terres-Mêlées

Écolotissement, quand les citoyens s’en mêlent

À GRÉZIEU-LA-VARENNE, dans l’agglomération lyonnaise, un collectif constitué en association a été l’aménageur de l’écolotissement Les Terres-Mêlées. Particulièrement remarquable car c’est une première en France. Une vingtaine d’habitants qui se constituent en collectif associatif pour construire leur logement autour de mêmes valeurs. Aujourd’hui, le concept fait mouche et séduit même certaines municipalités. Mais en 2011, lorsque le groupe des Terres-Mêlées se forme, l’idée n’est encore pas tellement répandue.

Pour Odile Melot, à l’origine du projet, « tout a été rendu possible par la rencontre des propriétaires d’un terrain, qui ont été séduits par notre projet et ont accepté de céder une parcelle pour notre habitat groupé de 13 logements ».

 


Habitat groupé

habitat groupe ouvert du canal

Plonger dans l’Ouvert du Canal.

À Ramonville-saint-Agne, à côté de Toulouse, l’habitat groupé L’Ouvert du Canal conjugue une surface minime avec une grande solidarité entre voisins et une grande attention portée aux enfants.


Ensemble

Construire ensemble

Construire un immeuble À 20 FAMILLES.

K’Hutte, c’est une aventure collective d’envergure, menée en réaction au marché de l’immobilier à Strasbourg. Retour d’expérience de la plus grande opération en autopromotion de France, réunissant familles, professionnels et associations.


Habitat groupé

boite noire nantes

La Boite noire
Un coin lumineux d’architecture participative.

Le quartier Bottière Chénaie est en plein boom ! 3000 habitants se partagent déjà ce morceau de ville à 15 minutes du centre de Nantes. Il comptera 5 000 habitants à son achèvement en 2020. Parmi les constructions nouvelles, un curieux objet occupe un terrain oublié dans un coin du nouveau quartier. Sur 800 m2, les habitants de La Boite noire rendent concrets un des préceptes de ce projet urbain: «Essayer de créer du logement pour tous et pour toutes les générations ».


Ensemble

village vertical

Un village vertical, une organisation horizontale.

Deux ans après être entrés dans leurs murs, les membres du Village vertical à Villeurbanne nous font partager leur quotidien. Vivre dans une coopérative d’habitants est passionnant, mais pas de tout repos !


Habitat groupé

HABITAT GROUPE Les prés d Angers

Les prés d Angers, un projet rêvé par ses habitants.

Sur le plateau des Capucins à Angers, un petit groupe de sept individus imagine un îlot écologique dans lequel ils pourraient activement participer à sa conception.