Le premier boutique hôtel en paille d’Europe primé

Le premier boutique hôtel en paille d'Europe primé.

[ CONSTRUCTION EN PAILLE ]

Preuve, s’il en était encore besoin, que la paille a de l’avenir en construction: le premier boutique hôtel en paille d’Europe, construit en Suisse, a été primé dans la catégorie écologique des World Boutique Hotel Awards 2015 à Londres et dans la catégorie innovation des Worldwide Hospitaliy Awards, à Paris. Au menu de cette construction: bottes de paille, chaux, argile, bois, panneaux solaires… Un four à bois permet même de cuisiner tout en assurant le chauffage des bâtiments et de l’eau sanitaire. “L’objectif était d’avoir un bon compromis entre écologie et confort, indiquent les propriétaires dans cet article publié le 15 janvier 2016. On a redéfini le terme de luxe.”


Terre crue dans la construction.

Terre crue les guepes maconnes

Une ossature terre crue avec remplissage isolant en bottes de paille, voilà l’exploit réalisé par deux jeunes ingénieures-maçonnes en Normandie, dans le petit village de Taillebois. Leur idée : adapter la maçonnerie terre crue traditionnelle et locale aux contraintes d’un chantier du XXIe siècle : rapidité de mise en œuvre, isolation performante, confort hygrothermique optimal… Sarah Martin et Anne Lequertier, de l’entreprise Les Guêpes maçonnes, ont ainsi érigé six poteaux en bauge (mélange de terre argileuse, fibres végétales et petits cailloux) de 60 cm de large et 5 m de haut ! Le tout via une technique innovante de banchage largement ventilé. Les bottes de paille sont ensuite insérées dans une fine ossature entre ces poteaux massifs.


Le tournesol, bientôt un isolant ?

Prototype panneau isolant de tournesol

Matériau. Le tournesol pourrait s’illustrer comme matière première dans l’isolation de bâtiments. C’est en tous cas l’une des ambitions du projet Demether qui, coordonné par l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA) et soutenu par Céréales Vallée, vise au développement de matériaux isolants biosourcés. Le constat : l’écorce des tiges assure une excellente fonction mécanique et la moelle contenue à l’intérieur, une bonne isolation thermique. Des prototypes de panneaux, associant broyats de tiges et liant naturel (à base de chitosane), ont démontré un relativement bon coefficient de diffusion thermique de 0,06 W/m.K. Il ne reste plus qu’à trouver un industriel pour une fabrication en série.

Brève publiée dans LME89


Autoconstruction : téléchargez votre maison !



[ AUTOCONSTRUCTION NUMÉRIQUE ] L’autoconstructeur des temps modernes pointe le bout de son clavier. Il télécharge gratuitement les plans de sa maison sur Internet, en découpe les pièces détachées en bois à la fraiseuse numérique et n’a plus qu’à les assembler en suivant le mode d’emploi. Reste ensuite le revêtement, l’isolation, le câblage et la plomberie. Développé par l’architecte britannique Alastair Parvin, ce système constructif en open source peut être amélioré et partagé par chaque internaute. Sa conception est mondialisée, mais la Wikihouse – c’est son nom – permet une fabrication au plus près du chantier, en privilégiant si possible des matériaux locaux. Et libre à chacun d’adapter les plans à ses propres besoins, à son environnement, aux performances énergétiques souhaitées. Il reste à trouver comment utiliser une matière première plus écologique, le bois utilisé étant pour l’heure du contreplaqué. Quant à la fraiseuse numérique, si cet imposant outil n’est pas à la portée de tout le monde, des lieux comme les Fablabs (laboratoires de fabrication) mettent à disposition du matériel partagé.


Guide pratique de l’isolation écologique

matériaux écologiques

La Maison écologique publie son tout premier hors-série Guide Pratique sur l’isolation écologique.

Edito (magazine disponible ICI)

Une isolation avertie en vaut deux !

Voilà déjà presque 15 ans que les équipes du magazine La Maison écologique sillonnent le pays et l’Europe à la recherche de nouveaux isolants écologiques, de nouvelles techniques de mise en œuvre, d’expérimentations menées avec des isolants plus ou moins insolites… Au gré de nos parutions, vous avez pu lire nos enquêtes sur la ouate de cellulose, la fibre de bois, le liège, la laine de mouton, les isolants dits de cueillette… Mais aussi nos rubriques techniques sur la gestion des ponts thermiques et de l’étanchéité à l’air, ou encore nos « pas à pas » en images détaillant la pose d’une isolation en toiture ou d’une isolation extérieure de mur en rénovation…
Ceux qui nous suivent depuis longtemps sont bien au fait de la question de l’isolation écologique, mais il est venu le temps de compiler – et surtout de mettre à jour – toutes ces informations, pour vous offrir un aperçu très précis de tous les isolants écologiques à votre disposition, qu’ils soient fabriqués en usines et commercialisés sous la forme de panneaux, de vrac, de rouleaux via un réseau de distribution, ou qu’ils soient directement prélevés dans le champs du voisin.
Grâce aux pages qui suivent, vous connaîtrez le tarif et les caractéristiques techniques des 245 isolants biosourcés que nous avons référencés sur le marché français. Vous pourrez vérifier où ils sont produits, de quoi ils sont composés et s’ils s’adaptent ou non à vos projets. Vous serez également guidés par des professionnels pour mettre en œuvre ces isolants et faire les bons choix d’outillage pour vos chantiers.
Vous l’aurez compris, vous avez entre les mains un véritable guide de l’isolation écologique, qui a nécessité des centaines d’heures d’enquêtes et qui a été rédigé avec passion pour vous aider à choisir une isolation saine et respectueuse de l’environnement. à l’heure où nos émissions de CO2 sont plus que pointées du doigt en tant que responsables des changements climatiques, il est temps d’assumer des choix de consommateurs éclairés. Puisse ce guide vous y aider !

Julie Barbeillon

ME-HS

Enfin, un T-shirt La Maison écologique



Portez haut les couleurs de l’écoconstruction avec le tout nouveau T-shirt en coton bio de La Maison écologique (dessin ©Nico). Tarif réduit pour nos abonnés. Une bonne idée de cadeau pour la fin de l’année… Commande ici.


Deux degrés, c’est trop



Billet d’humeur LME89

A l’approche de la grande conférence sur le climat, qui aura lieu début décembre, l’objectif de contenir le réchauffement de la planète à 2 °C est repris à l’envi par les politiques, les médias et la plupart des ONG. Deux degrés, c’est facile à comprendre, et face à l’angoisse de la catastrophe climatique annoncée, ce petit chiffre tout rond a finalement quelque chose d’assez rassurant. Deux degrés de plus en hiver, ça n’a rien de désagréable et cela réduira les factures de chauffage. Deux degrés de plus en été, un peu plus gênant et transpirant, mais on devrait s’adapter. Deux degrés, après tout, ce n’est pas la mer à boire, même si le niveau de celle-ci, nous dit-on, risque de s’élever un peu…
Le problème, c’est que cela ne se passera pas du tout comme ça. Tout d’abord, cette valeur de 2 °C est trompeuse. Elle n’est en effet qu’une moyenne. Ce sera beaucoup plus aux pôles et sur les terres. De plus, son point de référence est l’époque pré-industrielle ! Depuis, à force d’émissions, la température moyenne du globe s’est déjà élevée de plus de 0,9 °C et notre planète ne cesse de se réchauffer avec une froide régularité. Lire la suite


Les femmes et l’écoconstruction



De plus en plus nombreuses à se former aux métiers de l’éco-bâtiment, les femmes investissent les chantiers et collaborent volontiers avec les hommes. Du côté de l’autoconstruction, leurs rangs s’étoffent aussi. Rencontres croisées avec ces nouvelles ouvrières pour parler de leur travail, de leurs projets de maisons, de leurs satisfactions et de leurs doutes…


Liège, de la bouteille à l’isolation des combles



ÉCOMATÉRIAU.

Pas moins de 220 m3 de granulés de liège issus des bouchons de vin, de cidre et de champagne de Haute-Normandie ont été vendus depuis 2012 par l’association La chaîne du liège, située à Totes (76).

L’idée germe dans la tête d’Yves Saucé en 2008 alors qu’il cherche une source de financement complémentaire pour organiser des loisirs pour les personnes à mobilité réduite de deux résidences dont il est membre du conseil d’administration. Au lieu de solliciter des donateurs, la valorisation d’un ” déchet ” lui paraît une bonne solution.

Depuis, les bénévoles s’affairent pour collecter, trier, broyer, calibrer, conditionner et vendre le précieux broyat isolant. Le produit standard, en granulométrie 4/12 a reçu un Pass innovation du CSTB afin de valider ses performances (lambda 0,048 W/(m.K) ; affaiblissement des bruits extérieurs de 15 à 30 dB selon épaisseur). Il est principalement destiné à l’isolation des combles perdus. La version en granulométrie 4/8 est utilisée pour alléger des dalles chaux-sable et les particules plus fines peuvent également être commercialisées pour des applications spécifiques.

Brève parue dans LME86


Batterie pour la maison, en route vers l’autonomie énergétique



Stockage d’énergie. Elle fait déjà beaucoup parler d’elle. Pourtant, la nouvelle batterie Tesla n’arrivera en Europe que courant 2016. Ce qui retient toutes les attentions, c’est son prix très attractif : 3 500 $ pour 10 kW. Un tarif bien inférieur aux batteries du marché américain. Pour arriver à ce prix, la firme parie sur les économies d’échelle et construit une entreprise gigantesque aux États-Unis, avec Panasonic. Côté technique, aucune innovation majeure pour cette batterie au lithium-ion de 7 et 10 kW. Des fabricants français, comme EasyLi à Châtellerault, avec sa batterie Storelio (de 1 à 10 kW) ou Forsee Power en Seine-et-Marne (2 à 20 kW), proposent déjà ce genre de produits. Conçu pour le modèle américain, avec des coupures de réseau régulières, le PowerWall de Tesla s’adapte aux sites isolés. Il pourrait aussi changer la donne en matière d’autoconsommation, car aujourd’hui, acheter une batterie pour l’habitation n’est pas rentable. Néanmoins, le prix européen n’est pas encore connu…