Economies d’eau

Limiter notre consommation d’eau, c’est également limiter l’énergie utilisée pour la capter, la rendre potable, la chauffer (ECS), puis l’épurer. De plus, il existe de nombreuses façons d’économiser de l’eau sans réduire son confort, faciles à mettre en œuvre et parfois même presque gratuites !

Voici un panel des principales solutions d’économies d’eau

 

Récupération d’eau de pluie

D’une simple cuve en plastique pour arroser son jardin à une autonomie complète, tout est possible concernant l’eau de pluie. Sachez qu’au moins 93% de nos besoins en eau pourraient être couverts par la pluie sans aucun risque : douche, lavage (sol, vaisselle, linge), toilettes… Seules l’eau de boisson et de cuisine nécessitent plus de précaution. Cependant, si vous désirez inclure ces deux usages, vous pouvez investir dans un bon système de filtration. La loi est très précise sur le fait qu’à aucun moment votre réseau d’eau de pluie ne doit être en contact avec le réseau d’eau potable.

 

Réutilisation des eaux grises

Les eaux grises sont les eaux déjà utilisées, mais suffisamment propres pour être réutilisées dans les toilettes ou la machine à laver après traitement léger. On exclura les eaux des WC (eaux noires) et de cuisine (trop grasses et chargées).

 

Eau de puits

Si votre sous-sol contient de l’eau souterraine, vous pouvez construire un puits… à condition que les ressources disponibles soient suffisantes ! Un sourcier ou un professionnel du forage saura estimer la quantité d’eau présente dans votre sol. Attention toutefois, pour un usage domestique il vous faudra un bon système de filtration. Une pompe bien dimensionnée, associée à un réservoir, vous permettra d’acheminer l’eau jusqu’à votre habitation.

 

Des économies sans gros investissement

Il existe également des technologies très simples pour faire des économies d’eau conséquentes. Les embouts mousseurs (5 € l’unité) par exemple, permettent d’économiser entre 50 et 70% d’eau sur chaque robinet équipé, sans pour autant diminuer la pression. Choisissez une pomme de douche à faible débit, évitez les bains, vérifiez régulièrement si vous avez des fuites…

 

Questions à se poser

– Quel niveau d’autonomie viser ? Plus l’autonomie est grande, plus l’investissement est important, mais les économies financières réalisées et la limite d’impact sur l’environnement peuvent en valoir le coup…

Points de vigilance :

– Toutes les toitures ne sont pas compatibles avec la récupération d’eau ! Pas de soucis pour les panneaux solaires, les ardoises ou les tuiles d’argile. Evitez cependant les bardeaux, les toitures végétalisées et les couvertures synthétiques.

– Que ce soit l’eau de pluie ou celle du puits, il est conseillé de vérifier environ une fois par an la qualité de votre eau avec un kit d’analyse spécifique (entre 30 et 50 €).

Sélection d’articles/dossiers pour Economies d’eau :

Dossier : eau de pluie, un don du ciel
Eau de puits : à la vôtre !
Dossier : écologie et économies dans les toilettes

Rechercher tous les articles parus contenant ce mot-clé.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest