Revêtements de sol

Le revêtement de sol est la couche de finition qui recouvre la dalle et le plancher d’étage. Qu’ils se clipsent, se collent ou se clouent, de nombreux matériaux écologiques peuvent être utilisés pour cela. Cependant, il faut adapter les revêtements de sol au type de bâti et à l’usage des pièces où ils sont posés.

Le parquet

Evitez les essences exotiques et préférez les bois issus de forêts locales et durablement exploitées, idéalement un bois massif non traité chimiquement. Il aura en effet une meilleure durée de vie, un impact écologique et des émissions de COV (composés organiques volatils) inférieures à un parquet contrecollé.

L’essence et l’épaisseur du parquet dépendent de l’utilisation de la pièce : n’hésitez pas à utiliser différentes essences dans votre maison.

 

La terre crue

Matériaux local, peu énergivore, facile d’entretien, la terre crue damée doit être huilée et convient à toutes les pièces de vie, hors cuisine. Attention, ne vous lancez pas sans formation préalable dans la mise en œuvre d’un revêtement de sol en terre crue, cela requiert un certain savoir-faiare !

 

La terre cuite

Industriels ou artisanaux, ces carreaux d’argiles cuits, également appelés tomettes, sont à protéger avec de l’huile dure ou de la cire.

 

Le liège

Le liège est plutôt connu sous forme d’isolant grâce à ses propriétés acoustiques et thermiques. Mais à partir de la même matière première, on peut également fabriquer des revêtements de sol. Ils sont très résistant à l’usure même s’il vaut mieux éviter de le mettre dans une pièce en contact avec l’extérieur : il supporte mal le sable et le gravier.

 

Le linoléum

Le vrai linoléum est fabriqué à partir de matières premières naturelles : huile de lin, farine de bois, liège, calcaire, résine, pigments et jute. Attention cependant, certaines entreprises profitent de sa bonne réputation pour en fabriquer avec d’autres matériaux bien moins écologiques.

 

Le plâtre

En mélangeant un plâtre gros naturel et de la chaux aérienne, on obtient un revêtement qui peut être poncé, lissé, puis recouvert d’huile dure. Ce matériaux sèche très rapidement ce qui le rend difficile à mettre en œuvre.

 

La pierre

Oubliez le marbre et autres pierres asiatiques, préférez des pierres extraites et façonnées en France, voire même par un artisan local.

 

La fibre végétale

Venant d’Asie ou d’Amérique du Sud (jonc, cocon sisal…), la fibre végétale est sensible aux tâches et les sous couches synthétiques sont émettrices de COV. Attention donc, l’appellation « végétal » n’induit pas forcément un bon bilan énergétique, surtout si le produit vient de loin.

Questions à se poser

Quels sont mes critères de choix ? Facilité de pause, durée de vie, entretien, prix, esthétique, impact sur l’environnement et la santé…

Points de vigilance

Si certains revêtements de sol sont très faciles à poser, ne n’est pas le cas de tous. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir poser votre sol parfaitement, vous pouvez faire appel à un professionnel ou effectuer une formation pour apprendre la technique.

Certains produits peuvent imiter ceux que nous vous avons décrits, par exemple les pierres reconstituées ou celles extraites en France mais façonnées dans un autre pays.

Sélection d’articles/dossiers pour Revêtements de sol :

Enquête matériau : sol en terre crue
Dossier : mon sol au naturel
Poser un parquet massif : pas à pas

Rechercher tous les articles parus contenant ce mot-clé.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest