Retour

Nos lectures

Construire avec l’immatériel

Jana Revedin (dir.)
Paru le 01/05/2018

L’architecture est appelée à se redéfinir en utilisant des ressources nouvelles et immatérielles. Tel est le postulat de cet ouvrage, qui s’articule autour de trois notions essentielles : le temps, le besoin, le faire. D’après l’auteur, l’architecte doit d’abord rompre avec l’idée de construire pour seulement répondre à une commande et privilégier l’élaboration d’un espace de vie pérenne. Il convient ensuite de réfuter le profil uniformisant de « l’habitant type » au profit d’un dialogue avec les futurs occupants, pour entendre leurs besoins. Enfin, il doit bâtir pour autrui, non pour lui. Cet ouvrage, très philosophique, est une suite de réflexions écrites par des architectes d’horizons très différents, qui opposent l’expérience à l’application pure et simple de théories et normes instituées. La discipline y est ainsi décrite comme une « oeuvre ouverte », avec une approche holistique et écosophique (qui repense le rapport de l’homme à la nature). Car l’un des éléments déclencheurs de cette redéfinition est la préservation de l’environnement face à l’utilisation trop massive du béton et de l’acier. Si la pensée tend à se répéter au fil des textes, elle finit par dessiner les contours d’une nouvelle finalité assignée à l’architecture ; celle d’influencer une nouvelle politique sociale et environnementale en redéfinissant l’urbanisme. M.B.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest