couv46

N°46 ,numérique – Août-Septembre 2008

2.00€

Dossier : En route vers l’autonomie énergétique
Vivre avec : Une maison passive
Coup d’œil : Renaissance écologique
Mobilier : Un mobilier qui cartonne
Rénovation : Assainir de font en comble
Autoconstruction : Réaliser son assainissement naturel

UGS : 46 NUM Catégorie :

Description

Le machin qui fait Pschitt

En paraphrasant un ex-président ayant introduit l’onomatopée en communication politique, nous pouvons dire que la situation est abracadabrantesque. En bref, on croit rêver. Alors que l’accélération du dérèglement climatique donne des sueurs froides aux climatologues, que les espèces animales et végétales disparaissent à
un rythme effarant…, la France affiche une vitesse de réaction inversement
proportionnelle à la vitesse de fonte des glaces !

En matière de rénovation des bâtiments, le projet de loi issu du fameux Grenelle de l’environnement oublie l’essentiel. Pendant ce Grenelle, les âpres négociations entre organisations aux intérêts divergents avaient pourtant accouché de recommandations ambitieuses et chiffrées. Le projet de loi n’aligne plus que de molles « incitations » et n’affiche aucun programme concret à la hauteur du problème. Disparue l’exigence de performance énergétique fixée aux rénovations. Envolée l’obligation de travaux pour les logements les plus consommateurs. Entre autres… Pour l’association négaWatt, qui rassemble un beau panel d’experts de l’énergie, et à laquelle le présent numéro doit beaucoup, rater aujourd’hui le coche de la rénovation nous fait courir un risque énorme. « Le risque est de rendre les objectifs [de diminution des émissions de CO2] impossibles à atteindre. »

Au lieu de s’attaquer enfin à ce chantier, l’État annonce la mise en route d’une
nouvelle centrale nucléaire qui va engloutir des sommes astronomiques. Sommes qui pourraient faire économiser plus d’énergie que ne pourra jamais en
produire le nucléaire si elles étaient investies dans l’isolation ou l’éradication du
chauffage électrique. Mais la loi n’est pas encore votée, aussi, à l’instar de notre illustre modèle, réagissons par un haut et salutaire Hue Cocotte !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest