Promo !
La Maison écologique n°96

N°96 numérique Décembre-Janvier 2017

4.00€ 3.00€

Dossier : Le Feng Shui ou l’art d’habiter en harmonie
Reportages : Construction “saut d’obstacle” – Ecorénover à moins de 500 € par mètre carré
Enquêtes : L’isolation naturelle en vrac
cahiers pratiques : Monter un mur en briques de terre crue – Fabriquer une table de nuit en carton
Avis d’expert : Les murs chauffants
Autoconstruire : Faire corps avec la nature

 

UGS : 96 NUM Catégorie :

Description

Prendre le temps d’en faire perdre. Extrait du post de Willy, le 9 mai dernier sur la page Facebook du GPPEP (Groupement des particuliers producteurs d’électricité photovoltaïque) : « Ce midi, je rentre pour manger, le téléphone sonne. Je décroche. EDF, Marc Laurent. Il me demande si j’ai bien reçu le courrier joint à ma facture sur les économies. Je réponds pas vu de courrier et il m’explique qu’EDF et l’État ont lancé un programme sur les économies d’énergie. Un système innovant qui vient des pays scandinaves : l’aérovoltaïque. Après 15 mn, je lui laisse mon portable pour un rendez-vous avec un conseiller ingénieur solaire. Il m’explique tous les bienfaits de ce système et les différentes aides et économies de chauffage. Après 30 mn de bonne rigolade, j’ai fini par lui expliquer que c’était lui le pigeon et qu’il n’était pas tombé où il le pensait, chez un néophyte. Je lui donne une leçon de photovoltaïque et lui dis à bientôt. Pendant ce temps-là, on s’est amusé en famille et il n’a pas emmerdé un autre potentiel client. » En voilà une excellente idée : prendre le temps d’en faire perdre aux démarcheurs téléphoniques du photovoltaïque. Ils annoncent agir presque chaque fois pour le compte d’un grand groupe connu (EDF, ERDF) ou d’une structure à la dénomination pompeuse et sont en très grande majorité des « éco-arnaqueurs » faisant miroiter des rentes solaires idylliques. Pire, on en voit même contacter des propriétaires d’installations solaires posées par des sociétés liquidées et accusées d’abus. Ils reviennent à la charge pour proposer la remise à niveau de l’installation « sans rien à débourser » bien sûr. Certains sont donc tombés deux fois dans le panneau ! Avec plus d’un millier de procédures juridiques engagées, ce sont les entreprises sérieuses qui en pâtissent, celles qui n’appellent pas chez vous, bien sûr. Et celles grâce auxquelles nous parons petit à petit notre pays de toitures productrices d’électricité solaire. Alors, amusons-nous un peu. Comme Willy, gardons-les le plus longtemps possible au combiné. Et si le coeur vous en dit, faites comme certains membres du GPPEP, allez jusqu’à accepter un rendez-vous avec un commercial. Cela évitera à d’autres, moins avertis, de se faire arnaquer. Pour les plus pressés : décrochez le téléphone et dites simplement « Un moment s’il vous plaît », puis vaquez à vos occupations en les laissant patienter… Julie Barbeillon

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest