Reportage : mur trombe

mur trombe

Mur capteur : les calories jouent au passe-muraille.

Le réchauffement climatique pourrait presque nous faire oublier, le temps d’un été caniculaire, que les hivers réclament encore du chauffage dans nos maisons. Mais en attendant 2099, un appoint de chauffage reste agréable sous nos latitudes. Dès lors, pourquoi ne pas opter pour le captage, via des murs dédiés, d’une énergie renouvelable, inépuisable, gratuite et non polluante ; celle du soleil ? L’idée n’est pas neuve. Les humains, quand ils en ont eu la possibilité, ont préféré s’établir au soleil, sur des versants sud plutôt que dans des bas-fonds froids et humides. Les murs des maisons et le sol environnant y captent bien mieux le rayonnement solaire et peuvent le restituer en différé pour le plus grand bonheur des habitants et des cultures.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Retrouvez cet article dans le Hors-série n°11 : Le bioclimatisme

Murs Trombe : Quand les calories jouent au passe-muraille Puits climatique : Souffler le chaud et le froid naturellement S'inspirer des bâtisseurs d'autrefois Nos clés pour construire beau et bioclimatique Transformer une passoire thermique en maison passive + 0,90€ de frais de port Frais de port offerts si + de 2n°s  commandés (réservé à la France métropolitaine).


Feuilleter
COUVERTURE HORS-SÉRIE 11 BIOCLIMATISME