Gérer le bois de chauffage

Gérer le bois de chauffage

Gérer, couper, stocker : bûcher pour se chauffer

Et si, pour être autonome en énergie, vous coupiez votre bois en forêt ? De plus en plus de personnes sont tentées par le plaisir de « faire leur bois », une activité physique qui demande une bonne dose de savoir-faire.

La forêt représente une réserve renouvelable de combustible. Éclaircies de petit bois, cime d’arbre abattu pour le bois d’oeuvre, arbre tombé sont autant de ressources pour le chauffage. Mais il est difficile d’acheter une petite forêt ; lorsqu’on veut vendre une parcelle de moins de 4 ha, un droit de préférence est accordé aux propriétaires forestiers contiguës(1), afin d’encourager le remembrement. Les descendants des familles ayant habité à Dabo (Moselle) ou Engenthal (Bas-Rhin) avant 1817 bénéficient du « bois bourgeois ». Chaque année, près de 1 000 personnes reçoivent par tirage au sort un lot de résineux sur pied et « vifs ». Plus largement, dans le grand Est, l’affouage persiste. La commune attribue des lots de bois par tirage au sort pour ceux qui payent des impôts dans le village et peuvent « faire leur bois » en échange d’une faible contribution.

Dans les forêts domaniales ou privées, État et propriétaires proposent des contrats de bois de chauffage à des particuliers. Cependant, il faut bien lire les conditions d’exploitation.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Retrouvez cet article dans le Hors-série n°12 : Cap sur l'autonomie Tome 2.

6.90€ Sortie le 30/10/19 Etre autonome en chauffage Etre autonome en eau Si vous êtes abonné ce numéro fait peut-être partie de votre abonnement. Pensez à regarder dans Mon compte > Mes abonnements + 0,90€ de frais de port Frais de port offerts si + de 2n°s  commandés (réservé à la France métropolitaine).


Feuilleter
Hors série cap sur l'autonomie tome 2