Reportage : autonome grâce à l’eau de pluie

autonome grâce à l'eau de pluie

Autonomes en eau et pluie c’est tout !

Une des étapes de la “transition écologique” de Dominique et Didier, a été de rendre leur maison autonome en eau. Au jardin, sous la douche, dans l’évier ou dans leur verre, toute l’eau qu’ils consomment vient de la pluie.

De la permaculture ont germé tous les projets de Dominique et Didier Prudon, dans le Gers. « Cette philosophie vise à concevoir des écosystèmes durables en prenant soin de l’humain, de la nature et en partageant les surplus », explicite Didier, qui a suivi une formation à la permaculture après s’être initié avec l’association Terre et humanisme à l’agroécologie. Cette dernière « va dans ce sens au jardin, mais la permaculture est plus globale », confie le couple, qui a entrepris « une transition écologique » il y a dix ans. « On a schématisé les flux de ce qu’on rejète, ce qui rentre dans la maison –achats, énergie, revenus, etc. –, puis on a cherché comment les agencer de manière plus écologique. »

Portes et fenêtres de la maison ont aussi été changées. Les combles isolés par 36 cm de ouate de cellulose et les radiateurs remplacés par un poêle à granulés. La fosse septique a été abandonnée au profit d’une phytoépuration. Un système de récupération d’eau de pluie les a rendus autonomes en eau, boisson comprise.

 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Retrouvez cet article dans le Hors-série n°12 : Cap sur l'autonomie Tome 2.

6.90€ Sortie le 30/10/19 Etre autonome en chauffage Etre autonome en eau Si vous êtes abonné ce numéro fait peut-être partie de votre abonnement. Pensez à regarder dans Mon compte > Mes abonnements + 0,90€ de frais de port Frais de port offerts si + de 2n°s  commandés (réservé à la France métropolitaine).


Feuilleter
Hors série cap sur l'autonomie tome 2