Isolation thermique : isoler bien, isoler sain.



Dès que l’on prononce le mot isolation, on voit tout de suite poindre le tiercé gagnant : laine de verre, laine de roche et polystyrène. Tiercé gagnant pour les parts de marché (ils totalisent à eux trois 98 % des isolants posés), mais pas pour l’environnement, ni pour la santé.

Pourtant il existe d’autres produits d’isolations, certains provenant de sources végétales, d’autres minérales ou encore animales. Leur impact sur l’environnement est parfois quasiment nul, tout comme leurs effets sur la santé.

Jean-Pierre Oliva qui vient d’écrire un livre sur l’isolation écologique, nous livre ici quelques conseils et recettes très précieuses sur la mise en oeuvre, le concept de mur respirant, les pare-vapeurs et bien d’autres choses.

Mais bien sûr ces “nouveaux” isolants n’ont pas toutes les garanties qu’ont leurs pendants conventionnels. De plus ils ne sont pas connus des professionnels et, quand ils le sont, leur mise en applications peut faire défaut.

Néanmoins, ils existent bel et bien, et avec ce dossier, nous vous invitons à les découvrir un peu mieux afin de pouvoir les utiliser, le cas échéant, en connaissance de cause. Alors, isoler bien, isoler sain…


Matériau



Les dix monomurs : découvrez les qualités des différents monomurs passés au crible. Voici un comparatif qui s’attache à sélectionner les produits répondant à deux critères principaux : permettre la construction de murs porteurs sur plusieurs étages et être suffisamment isolants pour ne pas nécessiter d’isolant intérieur ou extérieur. Il s’agit des « blocs à isolation répartie » ou monomurs.