Assainissement écologique

Assainissement écologique

Assainissement écologique individuel, l’écologie au bout des tuyaux.

Au W.C ou sous la douche, rares sont nos pensées qui s’attardent sur la destinée des eaux qu’on est en train de “salir”. Pourtant, la question est d’importance. D’autant plus quand on relève de l’assainissement autonome et qu’on à le choix du mode d’épuration qui permet à nos effluents de réintégrer le cycle naturel des matières. La voie du salut pour nos sols appauvris et cours d’eau asphyxiés.

Pchhht, je tire la chasse. Rrroom, je fais tourner la machine à laver. Splach, je fais la vaisselle. Plouf, je prends un bain… Que d’eaux chargées en matière organique, substances chimiques et microbiologiques dévalant nos tuyaux ! Pour aller où ? Chez 80 à 85 % des Français, dans les égouts qui les mènent tout droit aux stations d’épuration collectives. Là, elles subissent différents traitements, souvent coûteux et consommateurs d’énergie, aboutissant à la production de boues qui finissent – quand elles n’ont pas la chance d’être épandues dans un champ – en incinérateur ou en décharge.

 


L’écologie dans les toilettes

toilettes sèches

Nous y allons sans y penser, pour lire nos bandes dessinées préférées ou le magazine qui vient d’arriver. Et puis nous tirons négligemment la chasse d’eau. Cet acte si anodin n’est possible que grâce à une gigantesque infrastructure, gourmande en eau potable et responsable de pollutions. En vérité, nos excréments n’ont rien à faire dans l’eau. D’autres toilettes sont possibles (toilettes sèches), à l’échelle individuelle et collective. Partons à leur découverte…


L’assainissement naturel



Des filtres plantés pour épurer vos eaux usées.

Les techniques d’assainissement écologique répondent à la nécessité et à l’envie d’aller vers une société pérenne. D’une part elles épurent les eaux usées de façon efficace et protègent à long terme les ressources en eau, mais surtout, de leur conception à leur réalisation, elles nous font prendre conscience de notre responsabilité individuelle face à l’environnement.

Cependant, une vision écologique nécessite un engagement, celui de reconsidérer notre façon de vivre sur la planète. Pas toujours facile, certes, mais nécessaire et urgent !


Récupérer l’eau de pluie : de la gouttière au verre



Un dossier sur l’eau de pluie nous était réclamé depuis très longtemps. Le sujet est de plus en plus d’actualité (prix de l’eau qui “flambe”,
canicule, consommation accrue de bouteilles en plastique…) mais ô combien délicat.

Car nous ne parlons pas seulement de récupération pour l’arrosage du jardin, mais de tous les autres usages également. C’est-à-dire les usages domestiques : WC à chasse d’eau, lavage du linge, lavage corporel et boisson.

Ah le mot de trop ! Boire l’eau de pluie, comment est-ce possible ? Et d’abord a-t-on le droit ?

Autant vous dire que pour nous protéger d’une éventuelle personne qui viendrait se plaindre d’une mauvaise gastro, nous sommes dans le regret de vous dire que ce dossier n’est pas fait pour être appliqué, il est seulement informatif mais chacun est libre de faire ce qu’il veut après !


Assainissement autonome, fonctionnement et différents systèmes



L’assainissement est une partie qui pose de plus en plus de questions dans le domaine de l’écohabitat. Comment réduire son impact sur
l’environnement ?

Si votre fosse toutes eaux est déjà en place, y-a-t-il un moyen de la rendre plus écologique ? Si vous allez construire et que cette fosse vous laisse sceptique (elle est très facile, alors autant la faire tout de suite, ndlr), vous vous dirigerez peut-être vers les lits plantés de roseaux ? Ou bien le lagunage ?

Mais la réglementation contraignante ne laisse que peu de place à ces systèmes alternatifs. Il y a des obligations de moyens, mais pas de résultats.

Des portes s’entrouvrent pourtant et les rares exemples concrets doivent faire figure de modèles pour atteindre l’objectif final : respecter l’eau jusqu’au bout du tuyau.


Eau



Bassin d’épuration par filtre planté. La réalisation d’un bassin d’épuration des eaux usées pour des particuliers, écologique et simple à mettre en oeuvre, est possible.


Côté extérieur

système d'épuration des eaux grises

Des eaux grises pour un jardin tout vert.

Présentation en exclusivité d’un nouveau système d’épuration des eaux grises qui risque de faire couler beaucoup d’encre ces prochains mois.
La pédoépuration est un système naturel simplissime, efficace et au coût dérisoire.


Assainissement écologique : les solutions



Plus question d’évacuer la chose par un insouciant coup de chasse d’eau. Exit le sacro-saint tout-à-l’égout bien pratique, mais ô combien coûteux, pour vider, puis concentrer loin de nos pénates nos rejets domestiques. La solution : l’assainissement écologique. Un mode d’épuration qui propose aux producteurs d’effluents que nous sommes de réintégrer le cycle naturel des matières. La voie du salut pour nos petites ou grosses commissions, devenant de véritables ressources pour nos sols appauvris et non plus un bouillon de culture polluant pour nos rivières. Petite visite dans les canalisations de nos logements pour bien comprendre le pourquoi du comment de l’éco-assainissement…