Habitat groupé

verger sylvestre palaiseau

Le verger de Sylvestre : 17 logements bioclimatiques en cœur de ville.

Le projet participatif a permis de réhabiliter la bâtisse en 5 logements avec une extension en ossature bois et d’y adjoindre en cœur d’îlot 12 logements neufs de 70 à 140 m2, également construits en ossature bois. Ces derniers rayonnent en arc de cercle autour d’un jardin commun. Pour compléter ce programme, une salle des fêtes de 60 m2, une buanderie, un atelier de bricolage et la cave de la maison sont mis à la disposition de tous les résidents. De plus, chaque maison dispose d’un jardin individuel.


Maison bois

maison bois bioclimatique standard qualité moindre coût

Maison bois bioclimatique un standard de qualité à moindre coût.

En adoptant l’un des modèles de maisons à ossature bois standardisés Donabay imaginés par l’architecte Samuel Fricaud, les propriétaires ont fait le choix d’un habitat sain aux lignes modernes, confortable en été comme en hiver et économique.


Rénovation

labels gîte minergie tourisme handicap

Un gîte bioclimatique remporte tous les labels : Minergie, tourisme et handicap.

La chance fait parfois bien les choses ! Après l’acquisition d’un terrain juste à côté de leur maison, Marie-Ange et Marc mirent à profit les compétences en bioclimatique de l’architecte Caroline Guilhot Gaudefroy ainsi que les conseils de l’entreprise d’insertion qui achète le chanvre que Marc produit.


Bioclimatisme : construire avec le soleil

bioclimatisme et soleil

Bioclimatisme, un mot bien académique pour nommer une notion on ne peut plus pratico-pratique : construire avec le climat. Faire de son logis un instrument capable d’utiliser les douces mélodies du soleil, mais aussi de nous protéger de ses assauts acérés, telle pourrait être une définition un peu plus lyrique. Le but ? Vivre confortablement, sans se ruiner, ni ruiner l’environnement, dans un petit nid qui tire parti gratuitement des faveurs de dame Nature.


Vers un habitat Zéro Carbone



Changement climatique : actions concrètes dans l’habitat.

Le climat se dérègle, la nature mute, mais
l’humain responsable de ce chamboulement pourrait ne pas y
survivre. Alors tout le monde s’alarme, et enfin tout le
monde parle d’écologie et de ce sacré
gaz carbonique (CO2) !

Surfant sur la vague brûlante de
l’actualité, nous vous proposons dans ce
numéro un dossier exceptionnel qui aurait pu
s’intituler “Construire pour sauver le climat”, ou “La maison carbophage”, voire
même “Carbonator”. Nous avons
préféré “Vers un habitat
zéro carbone”, c’est-à-dire
comment faire la chasse aux émissions de gaz à
effet de serre en construisant une habitation, et en y vivant ?

En
prenant comme fil conducteur le carbone, et sans tomber dans
le carbocentrisme (lire magazine n°36 p. 49), cela
nous permet d’approcher finalement un habitat et un mode de
vie très respectueux de l’environnement.


L’habitat passif en action : entrez dans le monde des maisons basse consommation



Une construction aux normes passives consomme un maximum de 15 kWh/m2/an pour ses besoins en chauffage, soit environ sept fois moins
qu’une construction neuve qui respecte la dernière réglementation thermique française !

Face aux questions énergétiques et environnementales, ces maisons individuelles ou ces bâtiments collectifs passifs apportent de vraies réponses. Il n’est donc pas étonnant que ces habitations suscitent un grand intérêt aux quatre coins de l’Europe. D’autant qu’elles sont réalisables en matériaux sains.

Entrons dans cet univers.


Energies renouvelables

pergola solaire

La pergola solaire, esthétique, rafraîchissante voire même productrice d’électricité. Pour agrémenter des vacances estivales studieuses, Jean Paul Blugeon vous a concocté un article sur un sujet qui lui tient particulièrement à coeur. Propice au farniente, voici la pergola solaire qui possède une triple action : esthétique, pratique et productive !