L’art de l’isolation : pratique, technique et écologique



Dans la construction, le budget isolation représente une faible part au regard du prix de la couverture ou de la structure. Néanmoins, c’est le
poste le plus important, celui à ne pas négliger pour s’affranchir d’une grosse consommation de chauffage voire de climatisation.

Le niveau d’isolation des bâtiments a, même s’il n’est pas encore suffisant, considérablement augmenté depuis les dernières décennies. Heureusement car une isolation insuffisante ou défectueuse n’est pas seulement néfaste pour le porte-monnaie, ça l’est aussi pour l’environnement. En effet, l’air se charge du CO2 et des autres particules dégagées lors du fonctionnement de nos chaudières.

Mais isoler bien, c’est aussi isoler sain…


A la loupe

Les charpentiers d'Uzès

Les charpentiers d’Uzès nous font visiter leur atelier où pierre, bois et bien d’autres matériaux se mélangent. Maison d’habitation traditionnelle en pierre devant, atelier de  charpente en ossature bois derrière. Cette construction écologique résume bien l’esprit des Charpentiers d’Uzès : le charme réside dans la variété des matériaux écologiques utilisés.


Le chanvre dans la construction



Historique de la culture, les différents produits et acteurs de la filière chanvre, description du béton de chanvre, de la laine de
chanvre, utilisation du chanvre pour la décoration et les bonnes adresses.

En commençant ce dossier nous avions déjà une vague idée du méli-mélo dans lequel nous mettions les pieds.

Toutes les personnes qui ont eu affaire au chanvre pour la construction vous le diront : “Le chanvre… un vrai sac de noeuds”. Ce qui est assez normal lorsqu’on sait que l’industrie du chanvre a pendant longtemps produit de solides cordages notamment pour la marine, dont les noeuds sont un véritable art.

Mais il est vrai, tant ce dossier a été complexe à mettre en place, qu’il doit être assez difficile de faire plus compliqué avec quelque chose qui, de prime abord, semble si simple. Imaginez donc : on plante une graine, on récolte une plante quelques mois après, on transforme et on commercialise !

Oui mais, c’est sans compter sur le mystère, voire même le mythe qui entoure cette plante. Il semblerait que son cousin, celui aux effets psychotropes, n’y soit pas étranger ! Aussi pour avoir les bonnes informations, il aura fallu emprunter un véritable labyrinthe;
l’important étant de ne pas perdre le fil d’Ariane (qui dans notre contexte est en chanvre, cela va de soi).

Et, faisant fi des querelles passionnelles, nous espérons avoir réalisé un dossier éclairant où la matière première est démystifiée, la fabrication des différents produits expliquée, les acteurs questionnés, les détails techniques détaillés, et les prix en euros.


Isolation thermique : isoler bien, isoler sain.



Dès que l’on prononce le mot isolation, on voit tout de suite poindre le tiercé gagnant : laine de verre, laine de roche et polystyrène. Tiercé gagnant pour les parts de marché (ils totalisent à eux trois 98 % des isolants posés), mais pas pour l’environnement, ni pour la santé.

Pourtant il existe d’autres produits d’isolations, certains provenant de sources végétales, d’autres minérales ou encore animales. Leur impact sur l’environnement est parfois quasiment nul, tout comme leurs effets sur la santé.

Jean-Pierre Oliva qui vient d’écrire un livre sur l’isolation écologique, nous livre ici quelques conseils et recettes très précieuses sur la mise en oeuvre, le concept de mur respirant, les pare-vapeurs et bien d’autres choses.

Mais bien sûr ces “nouveaux” isolants n’ont pas toutes les garanties qu’ont leurs pendants conventionnels. De plus ils ne sont pas connus des professionnels et, quand ils le sont, leur mise en applications peut faire défaut.

Néanmoins, ils existent bel et bien, et avec ce dossier, nous vous invitons à les découvrir un peu mieux afin de pouvoir les utiliser, le cas échéant, en connaissance de cause. Alors, isoler bien, isoler sain…


A vos blogs

Bioclimatisme et économies

La vosgienne de chanvre.

Lorsque Anne et André décident d’autoconstruire leur maison, ils s’adonnent aux matériaux locaux. Bioclimatisme et économies rythment la construction. La famille emménage 2 ans et 9 mois après le premier coup de pioche, ils racontent minutieusement cette grande aventure sur un blog plein d’humour. Le chantier est encore en cours?… Rendez-vous sur leur blog !


A la loupe

laine de chanvre

Au chaud dans la laine de chanvre.

C’est au Val-Saint-Père, en Normandie, qu’Emilie et Frédéric ont choisi de construire leur maison bois, habillée de planches de châtaignier “?home made?” Après quelques déboires, dus à des blocages administratifs des projets de maisons qu’ils proposaient, ils ont fini par trouver un coin de campagne à leur goût. Soucieux de donner leur argent à des entreprises oeuvrant dans le respect de l’environnement, Emilie et Frédéric ont “?évidemment?” opté pour un habitat économe en énergie, bâti avec des matériaux majoritairement écologiques.


Faites-le vous-même

Rénover un colombage

Rénover un colombage.

Nos ancêtres faisaient des maisons écologiques, c’est bien connu. Les maisons à colombages réalisées avec des matériaux naturels – le bois, la terre et la paille en sont une des représentations. Le regain des matériaux naturels permet d’envisager aujourd’hui leur rénovation dans cette même logique écologique.