Le premier boutique hôtel en paille d’Europe primé

Le premier boutique hôtel en paille d'Europe primé.

[ CONSTRUCTION EN PAILLE ]

Preuve, s’il en était encore besoin, que la paille a de l’avenir en construction: le premier boutique hôtel en paille d’Europe, construit en Suisse, a été primé dans la catégorie écologique des World Boutique Hotel Awards 2015 à Londres et dans la catégorie innovation des Worldwide Hospitaliy Awards, à Paris. Au menu de cette construction: bottes de paille, chaux, argile, bois, panneaux solaires… Un four à bois permet même de cuisiner tout en assurant le chauffage des bâtiments et de l’eau sanitaire. “L’objectif était d’avoir un bon compromis entre écologie et confort, indiquent les propriétaires dans cet article publié le 15 janvier 2016. On a redéfini le terme de luxe.”


Les femmes et l’écoconstruction



De plus en plus nombreuses à se former aux métiers de l’éco-bâtiment, les femmes investissent les chantiers et collaborent volontiers avec les hommes. Du côté de l’autoconstruction, leurs rangs s’étoffent aussi. Rencontres croisées avec ces nouvelles ouvrières pour parler de leur travail, de leurs projets de maisons, de leurs satisfactions et de leurs doutes…


Parole de réseaux



La Damassine, la paille version XXL.

La Damassine est considérée aujourd’hui comme le premier bâtiment public de cette importance en France, pas moins de 1 200 m2, construit avec les matériaux paille et terre. Le bâtiment héberge La Maison des vergers, du paysage et de l’énergie du village de Vandoncourt, dans le Doubs. Il comporte à la fois des espaces d’exposition, une boutique de produits régionaux, un bar, des bureaux, mais aussi un pressoir à fruits et à pépins ouvert en accès libre au public. La Damassine (2,2 millions d’euros) constitue le projet pilote du Pays de Montbéliard en termes de politique énergétique et de valorisation de l’espace rural.


Maison en paille, c’est du solide



Construire en paille.

Une phrase toute simple qui en fera peut-être sourire certains. Mais pas les fidèles lecteurs de La Maison écologique. Ceux-là savent déjà, articles et dossiers à l’appui, que la botte de paille est utilisée dans la construction depuis plus de 100 ans. Ils savent aussi qu’elle possède d’excellentes qualités d’isolation, qu’elle est souvent disponible à proximité de son chantier et que de nombreux autoconstructeurs et professionnels la mettent en oeuvre dans le monde entier. Elle a simplement été mise à l’écart quelques années, le temps de comprendre que le bloc béton n’était pas une solution durable pour la planète.
Et, depuis 25 ans, elle revient en force pour remplir murs, toits et planchers. Le milieu alternatif a été un grand testeur des modes de construction en ballot de paille. Aujourd’hui, des techniques fiables sont disponibles. La maison en paille n’est pas une chimère, on la trouve jusque dans les lotissements ! Merci aux pionniers…


La paille dans tous ses états : le point sur un matériau de construction prometteur



Ce dossier est le deuxième que nous consacrons à la construction en botte de paille. Le premier, publié il y a tout juste quatre ans, faisait un point sur son histoire, reprenant les différentes techniques et s’appuyant sur des cas concrets.

Depuis, nous avons publié plusieurs articles sur différentes maisons de ce type. Mais il semble que ce mode de construction, jusqu’alors réservé à quelques connaisseurs, prenne une ampleur significative. La presse classique commence même à s’y intéresser, et les artisans spécialisés ont leurs carnets de commandes remplis sur plusieurs mois, voire plusieurs années pour certains.

Pourquoi un tel engouement ! L’âge adulte de la botte de paille serait-il arrivé ? Il est certain que le temps des tâtonnements est révolu. Les retours d’expériences, la fiabilité des techniques, les échanges entre bâtisseurs, ainsi que les essais en laboratoire et les réalisations “officielles” nous font penser que le grain est devenu brin, et que le brin est aujourd’hui mûr.


A la loupe



Une maison en paille haute en couleurs, les plans et les modalités de sa construction. Dans la famille des « maisons à ossature bois remplie
en bottes de paille », celle de Bernadette et Samuel Courgey est une réussite. Volumes agréables, formes courbes, enduits colorés en terre
ou chaux. Tous les ingrédients sont réunis pour que la sauce prenne.


Pas à pas



De l’enduit à la paille. Nous continuons notre rubrique pas à pas qui, depuis le début de l’année, suit en temps réel (enfin presque) l’évolution du chantier de la future maison de Cathy et Thierry.

L’été s’est écoulé depuis notre dernière entrevue, la mise en place des ballots de paille est maintenant terminé, ainsi que l’application des enduits. Nous allons voir comment cela s’est déroulé.