Escapade : Une vie de Robinson

cabanes

Une vie de Robinson

DANS LE SUD DE LA CORRÈZE, en lisière de la vallée de la Dordogne, à mi-chemin entre Tulle et Aurillac, les cabanes de la Ferme des histoires mélangées invitent à un retour aux sources dans un milieu naturel préservé. C’est au coeur de leur domaine familial d’une cinquantaine d’hectares labellisé bio (Écocert), boisé de chênes et de châtaigniers, que Fabienne et son compagnon Vincent, d’origine corrézienne, ont eu l’idée d’installer quatre cabanes ouvertes à des hôtes en quête de nature et d’hébergement insolite, en famille ou en couple. Un vrai coin de paradis au milieu des bois avec un étang, des cours d’eau et de verts pâturages où les animaux de la ferme s’épanouissent en toute liberté. « Ce projet d’écohabitat est né de l’envie de partager notre passion pour la nature et de retrouver une âme d’enfant », explique Vincent.

Quatre cabanes, quatre univers

Construits dans le respect de l’environnement, en matériaux naturels ou de récupération, ces hébergements reflètent tous une recherche d’authenticité : sans eau courante ni électricité, équipés de toilettes sèches, on y goûte l’ambiance rustique, mais aussi intime de l’éclairage
à la bougie. « Ici, les gestes simples et responsables d’une vie en pleine nature s’imposent », poursuit Vincent.

Perchée à 6 m de hauteur à la croisée des branches d’un chêne vieux de 200 ans, la cabane de La Peyrade tutoie la canopée. Surplombant une terrasse totalement immergée dans la nature, à proximité d’un petit cours d’eau bordé de plantes aquatiques, elle transporte ses occupants au sein d’un univers végétal dépaysant, au plus près des oiseaux.
Construite entre deux chênes eux aussi bicentenaires, la cabane de la Margo, qui peut accueillir huit personnes, est dotée d’un abreuvoir alimenté par une source, qui permet de se baigner ou se se laver. Accessible par un pont népalais, c’est à dire un  […]