Peinture, comment ne pas se mélanger les pinceaux ? Composants, labels et bonnes adresses.



Parmi tous les actes du bricolage, peindre est celui qui est pratiqué par le plus grand nombre de personnes. Les magasins spécialisés le savent et leurs publicités dans ce domaine s’adressent aussi bien aux femmes qu’aux hommes, aux plus jeunes comme aux plus âgés.

Le rayon peinture propose une multitude de produits dans toutes les couleurs possibles. Mais si le rayon est très bien fourni, les informations sur la composition des produits sont, elles, totalement inexistantes. Secret professionnel oblige…

Au milieu de toutes ces peintures, il en existe certaines dotées du label : NF Environnement. Cependant, leur composition reste mystérieuse et les précautions d’usage nombreuses.

Alors on est tenté de se tourner vers les peintures dites “naturelles”, fabriquées en Allemagne. Ces peintures naturelles ne sont cependant pas exemptes de produits pouvant nuire à la santé et à l’environnement. Mais elles en comportent beaucoup moins (voire pas du tout pour certaines : peintures à la chaux, à la colle ou à la caséine). Essentiel, les plus dangereuses des substances nocives, les éthers de glycol, en sont totalement absentes.


Aménagement Déco

eco logis objets récupérés

Éco-logiques les objets récupérés racontent une histoire.

Ils chinent dans les brocantes, les vide-greniers, récupèrent ce que d’autres jettent et transforment leurs trouvailles en décors, faisant de leur demeure un lieu où l’originalité ne cesse de surprendre e de ravir ceux qui découvrent cette maison d’hôtes.


Technique

travaux de peinture

Peindre à la maison, dans quel ordre s’y prendre ?

Effectuer des travaux de peinture demande de suivre des étapes bien réparties dans le temps. Respecter cette chronologie facilite la tâche et fait souvent gagner un précieux temps.


Main à la pâte

frise de séparation

Jonction décorative en mosaïque.

Réaliser une jolie frise de séparation entre deux enduits


Regard sur un gîte autonome

gîte autonome

Un rêve d’autonomie.

Un véritable laboratoire des énergies renouvelables.

Le refuge de Sarenne situé à 2000 mètres d’altitude en Isère près de la station de ski de l’Alpe d’Huez est autonome en énergie. En effet,ici, ni réseau public d’électricité, de gaz, ni eau potable : le site est trop isolé. Pourtant, tout le confort moderne est présent pour accueillir les touristes de passage : douches chaudes, température hivernale confortable, luminosité agréable, internet.