Les enduits terre



Techniques et astuces

En extérieur, en intérieur, colorés ou bruts, lisses ou granuleux, droits ou arrondis. En quelques années, les enduits terre se sont taillé une place de choix dans la gamme des parements écologiques. À faire soi-même ou conditionnés prêts à l’emploi, ils ont effectivement de quoi séduire : impact environnemental très faible, capacité de régulation hygrothermique, complément d’inertie thermique, absorption des odeurs et des bruits, respect du bâti ancien, leurs atouts sont multiples. Si l’on ajoute à cela une esthétique unique conjuguée à l’impressionnante variété des couleurs, des textures et des formes possibles, alors l’envie d’en mettre chez soi devient irrésistible. Comment céder à la tentation sans vous « enduire en erreur » ni rencontrer de problème de décrochage ou de fissuration ? En lisant ce dossier truffé de conseils et d’astuces d’artisans expérimentés !


Tout autour de la terre crue



Des clefs pour redécouvrir la construction en terre.

La terre fut le matériau de prédilection des bâtisseurs, dès l’aube de l’humanité. Ils ne s’y sont pas trompés car elle possède de multiples qualités et offre des possibilités architecturales variées.

Petit tour d’horizon des techniques traditionnelles et des innovations pour l’écoconstruction en terre crue.


A la loupe



Une maison en paille haute en couleurs, les plans et les modalités de sa construction. Dans la famille des « maisons à ossature bois remplie
en bottes de paille », celle de Bernadette et Samuel Courgey est une réussite. Volumes agréables, formes courbes, enduits colorés en terre
ou chaux. Tous les ingrédients sont réunis pour que la sauce prenne.


Technique

enduit

Enduit, les secrets des supports.

Même avec un dosage d’enduit parfait, si le support n’est pas bien préparé ou compris, le résultat ne sera pas au rendez-vous. Alors partons en voyage au coeur de la matière pour découvrir les secrets des supports à enduire…


Regard sur un gîte autonome

gîte autonome

Un rêve d’autonomie.

Un véritable laboratoire des énergies renouvelables.

Le refuge de Sarenne situé à 2000 mètres d’altitude en Isère près de la station de ski de l’Alpe d’Huez est autonome en énergie. En effet,ici, ni réseau public d’électricité, de gaz, ni eau potable : le site est trop isolé. Pourtant, tout le confort moderne est présent pour accueillir les touristes de passage : douches chaudes, température hivernale confortable, luminosité agréable, internet.