Vue d’ailleurs : construction en bambou en Equateur

construction en bambou

Les Équatoriens misent sur le bambou

De l’habitat social aux maisons de luxe, plus de 300 000 familles résident dans des maisons de bambou en Équateur. Ce matériau économique et écologique présente de nombreux atouts. Sur la côte Pacifique, dans le petit village de Puerto Rico, à flanc de colline, au milieu des champs de canne à sucre et à l’ombre des palmiers, le designer Rafael López a construit sa propre maison, il y a quatre ans. Une maison bioclimatique d’un étage, édifiée essentiellement à partir de bambou. Plus précisément, de caña Guadua (Guadua angustifolia), l’une des centaines d’espèces existantes. Un matériau naturel que l’on retrouve dans la structure triangulaire du bâtiment, mais aussi dans ses murs, réalisés selon la technique du torchis. « Il s’agit d’un panneau de bambou aplati sur lequel est appliquée une fine couche de ciment d’un centimètre pour couvrir les espaces qui se forment quand la canne est applatie, explique le concepteur. Certains constructeurs utilisent une méthode ancienne qui consiste à mélanger de la terre, de la bouse de vache et de la paille, mais elle est surtout utilisée à la montagne. »