Exterieur : Construire une terrasse en bois et autres aménagements

construire une terrasse en bois

Construire une terrasse en bois, même les fondations.

Bricoleur apprenant, il n’était pas gagné que je réussisse à construire une terrasse en bois avec zéro béton. Un soir, mon fils de 5 ans m’a dit : « Papa, j’ai dit à mes copains que tu allais faire une terrasse en bois sans béton. Ils étaient impressionnés et moi, je suis fier de toi, c’est trop bien de faire tout écologique ! » Cette phrase a eu l’effet d’un coup de pied aux fesses : en effet « c’est possible de faire autrement ».

Aménagement contemporain en pierres sèches.

Commencé en 2009, ce chantier d’aménagement extérieur d’un mas cévenol est devenu un lieu de création, d’expérimentation sur la construction en pierres sèches. Au départ, le projet consistait simplement à créer des terrasses sur le terrain pentu.

Récup’ à l’aise dans ma chaise.

Après la construction de sa maison en bois et paille de lavande (lire Lme 92), il reste à Fred Bruas un lot de voliges en douglas et mélèze. Il commence par fabriquer des sièges « bain de soleil ». Puis, après avoir vu une photo de siège confident Second-Empire, l’idée lui vient d’en faire un modèle allongé.


Aménagements extérieurs



Haies, terrasse, potager ou jardin d’ornement, allées… quand on a la chance d’avoir un terrain à aménager autour de sa maison, autant en profiter ! Et si possible, le faire selon une démarche respectueuse de l’environnement et avec un coût maîtrisé. Des professionnels comme par exemple les paysagistes peuvent vous apporter un conseil précieux. Il est très pertinent de penser aux aménagements extérieurs dès la phase de conception.

Si vous souhaitez avoir votre propre potager, optez donc pour la permaculture ! Ce type de culture est une réponse à l’agriculture intensive : prendre soin de la terre, prendre soin de l’homme, et partager ses ressources. Autrement dit, jardinez sans produits chimiques, en suivant le rythme des saisons et en favorisant la biodiversité.

 

La haie

Pensez également à planter une haie en limite de parcelle. Non pas forcément pour vous cacher, mais pour vous protéger des vents dominants. Elle aura en outre un grand intérêt pour l’écosystème. En effet, une haie composée de diverses plantes et arbustes locaux sera colonisée par la faune pour se réfugier, se nourrir et se reproduire. Vérifiez dans le code de l’urbanisme de votre commune à quelle distance de vos voisins vous avez le droit de planter cette haie.

 

La pelouse

Il en existe différents types selon l’utilisation que vous en ferez (terrain de jeu, détente, agrément…), votre type de sol, et le climat auquel elle sera soumise. Préférez un gazon qui n’a pas besoin d’être arrosé l’été et qui pousse lentement pour éviter d’avoir à tondre trop souvent. De plus, n’hésiter pas à utiliser l’herbe tondue dans votre jardin, en compost ou en désherbant naturel.

 

Envie d’une piscine ?

Il existe aujourd’hui des bassins de baignades naturels, où l’eau est épurée uniquement grâce à des plantes ! En la réalisant vous-même, le coût peut-être très raisonnable (moins de 5000 euros) et le rendu épatant. Sachez qu’une déclaration préalable est nécessaire pour les bassins jusqu’à 100 m2, et un permis de construire pour ceux de plus de 100 m2.

 

Terrasse et clôture

Si vous souhaitez faire une terrasse ou une clôture en bois, il faut adapter le choix du matériau au climat local. Les classes de bois adaptées à l’extérieur sont :

  • classe 4 : Aucune dégradation due à l’humidité (eau douce) ou du sol
  • classe 5 : peut être en contact permanent avec l’eau, même salée.

 

L’allée

Il y a des précautions à prendre. En effet, évitez d’utiliser du bitume ou autre revêtement imperméable : l’eau de pluie ne pourra pas s’infiltrer dans votre sol. Une solution écologique et décorative serait par exemple de faire une calade, qui est une allée de pierres liées avec de la terre et/ou du sable. Quelques règles à respecter pour effectuer vos aménagement extérieurs en toute légalité :

  • Aucune autorisation requise pour les ouvrages dont la surface au sol est inférieure à 2m2 et dont la hauteur est inférieure à 1,5m
  • Une déclaration de travaux est nécessaire pour les locaux (abris de jardin, veranda…) et les terrasses de moins de 20m2, ainsi que pour les piscines traditionnelles non couvertes.
  • Un permis de construire est obligatoire pour une piscine couverte et pour toute construction ou installation de plus de 20m2 au sol.

 

Points de vigilance

Faites vos choix d’aménagement en fonction de votre localisation géographique : conditions météorologiques, traditions locales, matériaux existants sur place…

Sélection d’articles/dossiers pour Aménagements extérieurs :

Enquête Piscines naturelles
Construire une terrasse 100% bois : pas à pas
Une allée en pierres et galets : l’art de la calade


Extérieurs

Haie vive

Des lieux grouillants de vie, théâtre des ébats printaniers des oiseaux.

Inspirées des haies bocagères, changeantes au fil des saisons, les haies vives constituent un atout pour les jardins, tant sur le plan décoratif que sur celui de la protection des espèces. Denses, composées d’un mélange de végétaux caduques et persistants, elles favorisent la venue de ceux que l’on appelle les auxiliaires des jardiniers.


Extérieurs

pont passerelles pierre bois

De pierre et de bois simples passerelles ou ouvrages d’art.

Pont de bois incurvé dans un jardin japonais, invitation à la découverte d’une zone humide dans un jardin naturel ou simple passerelle enjambant un petit gué, les ponts jouent leur rôle de décor utilitaire.


Matériau

terrasse bois naturel

La détente au jardin, une terrasse en bois naturellement.

Authentique, chaleureuse, la terrasse en bois possède un charme incomparable. Reste à choisir le type de bois et la technique de pose.


Extérieurs

escaliers voies passages matériaux locaux

Jeux de niveau et voies de passage en matériaux locaux.

Les escaliers : indispensables dans les jardins escarpés, pour se déplacer d’un niveau à l’autre, ils participent à l’aménagement paysager du lieu. Découvrez quelques règles simples qui vous aideront à les construire en matériaux locaux parfaitement intégrés à l’environnement.


Extérieurs

murets de pierres sèches

Les murets de pierres sèches pour la biodiversité.

Du Nord au Sud, d’Est en Ouest, les murets jouent, depuis des siècles, un rôle essentiel dans la délimitation des parcelles et le maintien de la terre sur les terrains pentus. Constitués de pierres sèches ou maçonnés, ils représentent le savoir-faire des générations passées. Habillés de végétaux, utilisés pour constituer un massif ou canaliser un cours d’eau, ils sont aussi le reflet d’un certain sens de l’esthétisme et ils contribuent au maintien de la biodiversité.


Extérieurs

arches tonnelles pergolas fleurs cascades

Arches, tonnelles et pergolas des fleurs en cascades.

Pour marquer l’entrée d’un jardin, agrémenter une allée, ombrager une terrasse ou un petit coin de jardin, égayer une promenade, donner un charme rustique à un passage, les arches, tonnelles et pergolas se déclinent en de multiples versions.


Extérieurs

jardins secs écologiques

Les jardins secs écologiques économiques et variés.

Initialement, un jardin sec est un jardin japonais sans eau, composé de sable, graviers, rochers et mousses et appelé couramment jardin « zen ». Depuis la prise de conscience de la raréfaction de l’eau potable, apparaissent aussi sous cette appellation les jardins méditerranéens et tous les jardins capables de se développer avec très peu d’eau.