EDF, les cardinaux et la Reine Rouge

Billet d'humeur EDF Thierry Salomon © montage mélodie henckès / schuller graphic

EDF.

Dans le deuxième volet d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carol, De l’autre côté du miroir, la jeune Alice rencontre une reine toute vêtue de rouge, lancée dans une course effrénée. Alice court alors un moment avec elle, puis, étonnée, lui demande : « Mais, Reine Rouge, c’est étrange, nous courons vite et le paysage autour de nous ne change pas ? » Et la reine lui répond : « Alice, nous courons pour rester à la même place. »
Nous sommes tous des Alice et nous regardons stupéfaits EDF, telle la Reine Rouge, courir pour rester à la même place.

Courir en bourse avec une tonitruante introduction à 32 € par action, promesse de gains faciles pour un placement de père de famille. Après une envolée jusqu’à 85 €, l’inexorable dégringolade sous les 10 € fut sanctionnée par le déshonneur boursier suprême, l’expulsion du CAC40. Paniqués, les petits porteurs demandent aujourd’hui que l’État rachète leurs actions… au prix de l’introduction en Bourse ! Un vieux truc capitaliste : privatisation des profits mais nationalisation des pertes.

Lire la suite