Territoire : La pierre sèche draine des emplois

pierre sèche

Se former à la construction en pierre sèche

Le centre de formation bâtipole en Limouxin,dans l’Aude, s’adresse aux jeunes et adultes, salariés ou demandeurs d’emploi, dans les domaines du tertiaire, de la logistique, du bâtiment et de la conduite d’engins. Il existe depuis 1987, par la volonté d’Anne Mervoyer et Dirk Eberhard et grâce au soutien de Maryse Arditi, alors conseillère régionale. Il propose plusieurs formations tournées vers la construction écologique : un titre d’ouvrier professionnel en construction bois, un autre en écoconstruction et un en restauration du patrimoine.

Cette année, Batipole innove avec la pierre sèche. « La région a subi de lourdes inondations. Parmi les rares ouvrages qui ont résisté, on trouve de nombreuses constructions en pierre sèche.  Celles-ci ont un impact sur le plan paysager comme sur celui de la gestion du patrimoine.
La construction en pierre sèche a la particularité de drainer, d’où sa résistance à l’eau », analysent Denis Royet et Gilles Rivière, formateurs et coordinateurs du pôle bâtiment du centre de formation Batipole en Limouxin, qui a obtenu des financements de la Région Occitanie pour créer un contrat de qualification professionnelle ouvrier professionnel en pierre sèche, en raison de l’important patrimoine à restaurer. «Nous formons à la pierre sèche depuis des années à travers notre module ” restauration du patrimoine “, poursuivent-ils. Anne Cerf-You assure cette partie de la formation depuis le départ. Son professionnalisme nous a permis de répondre à l’appel d’offres de la région Occitanie lorsqu’une commande sur la thématique de la pierre sèche a été lancée. »

Une dynamique de territoire

Un nouveau cursus rendu possible par la synergie des acteurs du territoire. Pour cette toute première session, stagiaires et formateurs ont rendez-vous sur le magnifique site de Notre-Dame-des-Oubliels. Cette abbaye classée se trouve dans un magnifique lieu où deux compétences se croisent : celle de la commune de Portel-des-Corbières et celle du Parc naturel régional (PNR) de la Narbonnaise en Méditerranée. « Le Parc accompagne un chantier de ce type pour la première fois, car la pierre sèche se trouve clairement inscrite sur sa charte. Nous proposons des initiations à la pierre sèche et nous accompagnons les communes dans la sauvegarde du patrimoine rural et dans l’entretien de la qualité des paysages.

Lorsque nous avons su que le Batipole montait une formation, nous leur avons proposé ce chantier d’application. De son côté, la commune fournit la matière première, les repas et un employé de mairie assure la manutention. Le Parc compte bien poursuivre cette coopération sur d’autres chantiers », précise Fanchon Richard, responsable des aménagements paysagers du PNR. […]


Territoire : la mfr Riaillé en Loire Atlantique

mfr Riaillé

Ils forment les écoartisans de demain

Artisans vieillissants, techniques et réglementations en constante évolution, pénurie de main d’œuvre qualifiée face à une demande croissante… Pour mieux cerner les besoins locaux en écoconstruction, la MFR Riallé (Maison familiale rurale du Val d’Erdre, à Riaillé (44)), crée en 2006 un comité de pilotage qui réunit artisans, élus et associations.

Démarche qui aboutit en 2009 à la mise sur pied d’une formation pour adultes. Ainsi, neuf ans après la première promotion, l’intérêt ne se dément pas. En effet, 84 candidats ont été reçus en entretien pour seulement onze places financées par la Région.


Ensemble

chantier participatif paille

Chantiers enchantés.

L’association Botmobil réinvente le chantier participatif depuis dix ans en France. Maison en bottes de paille, enduits terre, rénovation : l’immersion sur un vrai chantier, aux côtés d’un professionnel, est une expérience unique pour apprendre.


Eco-dôme, l’affaire est dans le sac de terre !

Ecodome Colombie - architecte Jose Vallejo Cabal

Eco-dôme, super-adobe ou encore construction en sacs de terre, des pionniers de l’écoconstruction s’en donnent à cœur joie actuellement en France pour expérimenter la technique mise au point par l’architecte américain Nader Khalili.

Retrouvez notre enquête et notre cahier pratique sur cette méthode de construction durable, pas chère et accessible techniquement, dans notre magazine La Maison écologique n°93, en kiosque jusqu’au 26 juillet 2016 ou disponible ici.

Bon à savoir : des formateurs de l’école américaine de Nader Khalili, Cal-Earth, organisent prochainement en France une formation intensive de 7 jours sur les éco-dômes.

Lire la suite


Les futurs architectes touchent enfin à l’écoconstruction

Pour les futurs architectes, atelier écoconstruction à l'Ecole nationale d'architecture de Bretagne, à Rennes.

Des apprentis architectes de l’École nationale supérieure d’architecture de Bretagne (Ensab), à Rennes, participent à un atelier pratique d’écoconstruction. Sur les 80 étudiants de quatrième année à qui ce module innovant a été proposé, 25 ont voulu participer, pour 18 places.

« L’écoconstruction n’est pas enseignée dans les écoles d’architecture. Pourtant, elle ouvre des horizons plus larges. Le béton armé, les étudiants savent faire. Les matériaux biosourcés impliquent un peu plus de complexité et de réflexion sur les connexions entre les matériaux. » Rozenn Boucheron-Kervella, architecte, enseignante à l’Ensab, coordinatrice pédagogique du projet.

Depuis décembre 2015, les étudiants, futurs architectes, construisent dans la cour de leur école d’architecture un bâtiment de 20 m2 en ossature bois, paille, liège, enduits terre ou chaux…

Lire la suite


Stages écoconstruction

Dessin de Nicolas Haverland sur le dossier formation à l'écoconstruction du magazine La Maison écologique n° 92

Un petit dessin très drôle de Nicolas Haverland, l’un des dessinateurs réguliers du magazine La Maison écologique, qui illustre notre dossier pour trouver un stage ou une autre formation courte à l’écoconstruction en France, à paraître dans le magazine La Maison écologique n° 92 (avril-mai 2016). Ce magazine sera en kiosque le 30 mars 2016 et chez nos abonnés quelques jours avant!

Être plus autonome, se réapproprier des savoir-faire et ses biens matériels, mobiliers ou immobiliers, réaliser des économies, réduire son empreinte écologique, gagner en efficacité énergétique, chercher l’harmonie avec la nature… La liste des raisons de suivre une formation en écoconstruction peut s’allonger indéfiniment. La France regorge d’une multitude de modules courts – de quelques heures à quelques jours – pour apprendre à construire, rénover, isoler, fabriquer, décorer en autonomie. Dans ce dossier spécial, nous avons répertorié plus de 350 stages et formations courtes, théoriques ou pratiques, approfondis ou initiatiques, accessibles aux particuliers. Nous y détaillons les coordonnées des organismes de formation qui les dispensent.

Au gré de ce voyage hexagonal, chacun fera étape où bon lui semble, pendant quelques heures ou quelques jours, afin d’y apprendre à concevoir un projet d’habitat, construire des murs en bottes de paille ou à ossature bois, rénover une vieille longère en pierre, isoler son logement avec des matériaux biosourcés ou le décorer au naturel, souder, travailler le bois, maîtriser la plomberie ou l’électricité, gérer l’humidité du bâti, son étanchéité ou sa ventilation, réaliser ses installations de chauffage, de production d’électricité renouvelable ou d’assainissement…


La paille dans tous ses états : le point sur un matériau de construction prometteur



Ce dossier est le deuxième que nous consacrons à la construction en botte de paille. Le premier, publié il y a tout juste quatre ans, faisait un point sur son histoire, reprenant les différentes techniques et s’appuyant sur des cas concrets.

Depuis, nous avons publié plusieurs articles sur différentes maisons de ce type. Mais il semble que ce mode de construction, jusqu’alors réservé à quelques connaisseurs, prenne une ampleur significative. La presse classique commence même à s’y intéresser, et les artisans spécialisés ont leurs carnets de commandes remplis sur plusieurs mois, voire plusieurs années pour certains.

Pourquoi un tel engouement ! L’âge adulte de la botte de paille serait-il arrivé ? Il est certain que le temps des tâtonnements est révolu. Les retours d’expériences, la fiabilité des techniques, les échanges entre bâtisseurs, ainsi que les essais en laboratoire et les réalisations “officielles” nous font penser que le grain est devenu brin, et que le brin est aujourd’hui mûr.


Visite guidée

Ecocentre du Périgord

Ecocentre du Périgord, un lieu d’échange des savoirs et des compétences sur l’écoconstruction. Cela fait plusieurs mois que nous vous
parlons de la mise en place de l’Ecocentre du Périgord. Depuis septembre, c’est parti, l’équipe de stagiaires monte les premiers pavillons de ce centre qui est en passe de devenir un lieu incontournable de l’écoconstruction en France.