Construire : un bijou bioclimatique

bijou bioclimatique

Un bijou bioclimatique

Pierre Lavigne, précurseur en matière de bioclimatisme et auteur de nombreux livres scientifiques à ce sujet, nous ouvre les baies vitrées de sa maison tournée vers le soleil. Visite passionnante en compagnie d’un concepteur avisé.

Voulant être architecte mais ne trouvant pas le cursus universitaire correspondant aux études qu’il recherchait, Pierre Lavigne s’est tourné vers une carrière d’ingénieur et de physicien. Quelques années passent et survient le premier choc pétrolier de 1973. La notion d’économies d’énergie faisant surface, Pierre décide alors de quitter la recherche nucléaire pour revenir à sa première passion.

Mettant à profit ses acquis, en particulier en thermodynamique, il devient enseignant-chercheur en bioclimatisme. « Je deviens écolo ! », s’amuse-t-il.« L’architecture bioclimatique, c’est un pléonasme », poursuit l’expert. L’architecture, fatalement climatique, n’existe que s’il y a contrainte et le climat en est une à laquelle on n’échappe pas.