Territoire : Une mairie autoconstruite

mairie autoconstruite

Les citoyens ont écobâti leur mairie

Passé Apt, tournez à gauche, montez, montez… La petite route de garrigue escarpée, s’élevant sur le flanc sud des Monts de Vaucluse, mène à Viens, petit village juché à quelques 600 m d’altitude. Les 630 habitants y jouissent d’une vue sans fin sur le bassin du Calavon ; le grand air donne sans aucun doute de très bonnes idées… Mme la mairesse, Mireille Dumeste, m’attend dans la salle du Conseil de la mairie, où règne une température et une hygrométrie agréables, propres aux constructions bois-paille. Six habitants ont répondu présent à l’appel de Mireille Dumeste pour témoigner d’une expérience collective inédite, le chantier participatif mené deux ans plus tôt pour construire la mairie. Une quarantaine de personnes du village – soit presque 10 % de la population – étaient de la partie.

L’ancienne mairie, située dans un bâtiment classé à quelques mètres de la nouvelle, était vétuste, hors normes, énergivore. Sa rénovation trop coûteuse et l’achat d’une maison du village ayant échoué, Mireille Dumeste, avec trois adjoints, lança une idée originale : pourquoi ne pas construire un bâtiment neuf en matériaux naturels.