Bricolage : Un fauteuil fleuri pour pas un radis.

fauteuil fleuri

Un fauteuil fleuri pour pas un radis

Vite fait et pas cher, le mobilier en récup’ est idéal pour meubler ses extérieurs

Un fauteuil ou du mobilier de jardin en moins d’une heure à portée de toutes les mains. Tel est le défi relevé par le designer Pierre Lota (présenté dans La Maison écologique n° 103) qui publie un nouvel opus de 1 heure, 1 objet, consacré cette fois aux extérieurs. L’ouvrage recèle 30 tutoriels pour des réalisations décoratives et fonctionnelles qui trouveront leur place aussi bien au jardin qu’en terrasse ou sur un balcon. « Ce livre est la preuve qu’il est possible de concevoir des objets élégants pratiques et intemporels en un minimum de temps et avec un minimum d’outils », promet son auteur. Et cela en employant un minimum de matériaux. Ces petits meubles au style scandinave, sobre et épuré, peuvent être réalisés en bois de palettes, agrémenté parfois d’autres matériaux de récupération simples comme des cintres, de la corde ou du cuir, marque de fabrique de Pierre Lota.

Allier esthétisme et côté pratique

Pour allier esthétisme et aspect pratique, pourquoi ne pas tenter cet été le fauteuil fleuri ? Une idée simple et ingénieuse qui permet de végétaliser sans peine son mobilier d’extérieur en
ménageant au niveau du dossier un espace pouvant recevoir des plantes. Ne reste plus qu’à sortir sa caisse à outils (basiques) et mettre la main sur deux ou trois palettes. Si l’assemblage des pièces se fait, certes, en moins d’une heure, leur usinage préalable est à prévoir. Après réalisation, penser à protéger le meuble avec de l’huile de lin, par exemple, pour en profiter encore l’été prochain.

1.

Commencer par l’assise. Visser quatre planches
90 x 450 mm à 3 mm d’intervalle sur les arêtes
de deux planches 90 x 640 mm, à raison
de quatre vis par planches.

2.

Retourner la structure et visser
les planches 90 x 330 mm
qui feront office de pieds,
sur la planche de 90 x 640 mm avec
quatre vis.


Mobilier : mobilier en bambou

mobilier en bambou

Mobilier en bambou entre design et tradition.

Dans la région lyonnaise, l’atelier Déambulons, spécialisé dans la création de structures sur mesure et de mobilier, mise sur la fabrication artisanale réalisée à partir de bambou non traité d’origine française. L’histoire démarre en 2003, en Thaïlande, où Jean-Baptiste Dubois, fondateur de l’atelier, se familiarise avec le bambou. Pendant deux ans, il découvre les rudiments de son
emploi dans l’habitat, la vannerie et les objets du quotidien. Découverte de la plante, apprentissage de techniques ancestrales, maîtrise des outils à main… Cette expérience en immersion au sein de l’ethnie Karen, dans les montagnes longeant la frontière birmane, lui ouvre de nouveaux horizons. De retour en France, il nourrit un intérêt grandissant pour ce matériau naturel et les savoir-faire traditionnels. Ainsi, en 2014, il délaisse le marketing au profit d’un nouveau projet professionnel. Il devient ainsi artisan bamboutier à Villeurbanne, où il crée son atelier.


Mobilier : comment débusquer du bois d’ameublement sain

bois d ameublement sain

Les meubles sont des compagnons quotidiens, qu’il faut choisir avec soin. Ils peuvent vous offrir le meilleur – la chaleur et l’authenticité du bois – comme le pire, en introduisant des polluants dans vote intérieur. Nos pistes pour bien les choisir.

Le premier conseil est celui du bon sens. Privilégier les essences de bois locales, qui vont garantir une empreinte carbone réduite, tout en favorisant une exploitation pérenne des forêts nationales ou européennes (labels PEFC et FSC). Qu’il s’agisse de résineux ou de feuillus, les essences de bois sont nombreuses sous nos latitudes et répondent à tous les besoins en matière d’ameublement.

 


Mobilier : intérieur nature et fantaisie

interieur nature et fantaisie

Un intérieur nature et fantaisie.

Ils sont tous deux amoureux du beau : Kedie, tisserande, et Daniel, photographe et passionné de menuiserie, ont chez eux des meubles uniques tirés de leur imagination et des mains de Daniel. En effet, ici, chaque meuble est une pièce unique reliée à un pan de l’histoire de leur maison. À l’entrée du village de Saillac, près de Brive, en Corrèze, la maison en vieilles pierres s’annonce dès le jardin par des oeuvres d’art immenses et colorées sculptées par Daniel. Les sculptures côtoient de vieux arbres, notamment des noyers. Certains de ces arbres, une fois morts de vieillesse, ont servi à confectionner presque tout le mobilier de la maison. Des meubles anciens chinés dans les brocantes locales ont également été détournés.

 

 


Exterieur : Construire une terrasse en bois et autres aménagements

construire une terrasse en bois

Construire une terrasse en bois, même les fondations.

Bricoleur apprenant, il n’était pas gagné que je réussisse à construire une terrasse en bois avec zéro béton. Un soir, mon fils de 5 ans m’a dit : « Papa, j’ai dit à mes copains que tu allais faire une terrasse en bois sans béton. Ils étaient impressionnés et moi, je suis fier de toi, c’est trop bien de faire tout écologique ! » Cette phrase a eu l’effet d’un coup de pied aux fesses : en effet « c’est possible de faire autrement ».

Aménagement contemporain en pierres sèches.

Commencé en 2009, ce chantier d’aménagement extérieur d’un mas cévenol est devenu un lieu de création, d’expérimentation sur la construction en pierres sèches. Au départ, le projet consistait simplement à créer des terrasses sur le terrain pentu.

Récup’ à l’aise dans ma chaise.

Après la construction de sa maison en bois et paille de lavande (lire Lme 92), il reste à Fred Bruas un lot de voliges en douglas et mélèze. Il commence par fabriquer des sièges « bain de soleil ». Puis, après avoir vu une photo de siège confident Second-Empire, l’idée lui vient d’en faire un modèle allongé.


Finitions : Tête de lit en bois de palette

Tête de lit en bois de palette

Tête de lit en bois de palette.

Une décoration à 4 sous qui fait la part belle à la récupération.

Les possibilités qu’offrent les palettes de bois pour construire, aménager, décorer sont infinies. En effet, pour moins de trois euros, voici un projet qui agrémentera joliment et facilement un lit d’enfant ou, pourquoi pas, le vôtre. Votre mission, si vous l’acceptez : réaliser une tête de lit ambiance « sur les toits d’Amsterdam ». Une idée piochée en surfant dans le grand « oueb » parmi les milliers d’images qui circulent pour présenter des réalisations en palettes. Tout d’abord, il faut partir à la chasse aux palettes…

Je chine ma cuisine.

Un autre chantier qui a retenu notre attention parmi les témoignages retenus

Leila Martel est une jeune décoratrice en aménagement intérieur, préoccupée par la qualité de l’air et la santé dans l’habitat. De ce fait, et pour répondre à notre appel auprès des lecteurs, elle nous a présenté sa « nouvelle » cuisine.


Suivre la piste des éco-cuisinistes

cuisiniste

Aménager sa cuisine.

Le mobilier peut peser lourdement dans le budget d’une cuisine. Si on recherche des meubles de qualité durables dans le temps, à protéger notre santé et à obtenir un bon bilan carbone sans exploser notre porte-monnaie, mieux vaut être vigilant.


Main à la pâte

fabriquer sa bibliotheque

Fabriquer sa bibliothèque.

Concevoir et réaliser son mobilier. Difficile de trouver le mobilier idéal pour son intérieur, d’autant plus si l’on souhaite qu’il respecte l’environnement et notre santé ! Le faire soi-même est une solution pour obtenir un meuble à son goût, sain et économique.


Technique

bois rond

Les secrets du bois rond.

Charpente, second oeuvre, mobilier. Construire avec du bois rond directement prélevé dans la forêt, c’est possible et c’est beau. Avantages, types de bois, assemblages, suggestions de réalisations, le bois rond vous livre presque tous ses secrets.


Cuisine à vivre



Quand l’écologie passe à table.

La cuisine d’aujourd’hui n’est plus une pièce à part, elle fait partie intégrante de la maison. Elle en devient même un élément central, un véritable lieu d’échanges.

Symboliquement c’est sûrement la pièce la plus importante de l’habitat : c’est là que l’on prépare de quoi se nourrir et que l’on vient chercher l’eau pour boire. Ce devrait être un endroit convivial car c’est là qu’on se retrouve en famille ou entre ami(e)s, plusieurs fois par jour.

Pratiquement, c’est le lieu où l’on apporte les courses qu’il faut ranger, où l’on stocke les denrées sèches, fraîches, et d’où part la plus importante partie de nos déchets.

Énergétiquement, c’est aussi dans la cuisine qu’est consommée une part non négligeable de l’électricité et de l’eau domestiques.

Après un tel inventaire, difficile de prendre la cuisine à la légère ! Et comme nous aimons bien mettre les pieds dans le plat concernant certaines idées reçues, c’est avec un plaisir gourmand que nous vous invitons à passer à table dans cette cuisine à vivre.