Rénover

maison de ville, deux familles

Une maison de ville, deux familles.

À Strasbourg, où le foncier vaut de l’or, voici l’histoire de la transformation d’une vieille bâtisse de 137 m2 en deux logements économes avec espaces communs. Deux familles d’amis vivent désormais sur le même terrain.


Le B-A BA du bois et de ses dérivés



Conscients de l’ampleur d’un sujet tel que le bois, nous avons préféré aborder la question de façon pédagogique pour cette première fois, en
commençant comme il se doit par le début ! (eh oui, Lapalisse n’a pas l’exclusivité).

Ce dossier sera suivi d’articles plus complets sur les façons de traiter, ainsi que les différents produits écologiques disponibles sur le marché, mais aussi sur les techniques constructives (bois massif, ossature bois, poteaux-poutres) et encore bien d’autres choses.
Donc patience, pour cette fois il suffit de suivre le fil du bois, pour ne pas perdre le sens du dossier.

Peu de matériaux peuvent se vanter de réunir autant d’atouts écologiques que le bois : ressource renouvelable et locale, il participe à la vie économique et sociale, stocke du CO2, participant donc à la lutte contre l’effet de serre, respire, peut isoler du froid et du bruit.

En outre dans le bois, tout est bon : les dosses, les copeaux, la sciure. Tout se récupère et peut-être transformé, en panneaux de dérivés de bois, par exemple.

Et pour finir, il est facilement recyclable, et ne pollue pas en fin de vie.

Bref, c’est le matériau idéal ! A quelques bémols près cependant.

Il peut provenir de forêts primaires massacrées, son exploitation peut avoir réduit des populations au néant, il n’est considéré comme renouvelable que dans les pays où la forêt est correctement gérée, et peut participer indirectement aux gaz à effet de serre lorsqu’il est acheminé de l’autre bout de la terre.

Le bois traité, ou les panneaux de particules à l’intérieur d’une maison, peuvent émettre des substances nocives. Certains traitements sont catastrophiques d’un point de vue environnemental.

En fin de vie, certains boistraités deviennent impossibles à recycler, et font partie des déchets spéciaux à entreposer dans des décharges particulières.

En bref, le bois est capable du meilleur, comme du pire.

C’est pour cela que dans ce dossier, nous espérons donner quelques clefs qui devraient vous permettre d’ouvrir des portes, en bois, le plus écologique possible !


Matériau

OSB matériau tendance

L’ OSB un matériau tendance.

Moins coûteux que le contreplaqué, le panneau d’OSB est écologique, solide et durable. S’il est reconnu comme matériau incontournable de la construction bois, son esthétique et sa texture “lamelles de bois” sont de plus en plus appréciées, faisant de lui l’une des dernières tendances en décoration intérieure.