Les pilotis fondations d’avenir ?

pilotis

Comme une grande cabane posée dans un jardin

Associant faible impact sur le sol, qualités écologique et esthétique, cette habitation en Seine-et-marne semble posée délicatement sur son terrain.

La première fois que nous avons visité ce petit jardin touffu, clos par des murs à vignes, nous avons tout de suite compris que, pour nous, l’enjeu de la construction serait l’équilibre entre notre intervention et le jardin existant, raconte Jean-Baptiste Barache, du cabinet d’architectes Arba qu’il a fondé avec Sihem Lamine. En plus d’être compact, la construction devait avant tout donner l’impression d’être tout près du jardin. »

Ici, la topographie n’a pas vraiment imposé le pilotis, mis à part le fait que le terrain se situe en zone inondable. Mais plutôt la volonté de soigner l’interaction de cette maison de 130 m2, et de ses trois occupants, avec l’espace qui l’entoure. « Avec le pilotis, le rapport au terrain devient très subtil. Il ne s’agit plus seulement d’une vue sur le jardin. On est en suspension, on flotte », poursuit l’architecte(1). Agréable sensation que dégage d’emblée la maison de Dominique, dont le continuum entre dehors et dedans suggère une autre façon d’habiter.

« Cette surélévation donne à la maison un aspect très léger. Le fait d’aborder le jardin de façon douce me plaît bien », abonde de son côté Dominique, pourtant pas convaincue initialement.

Des pilotis pour s’insérer dans l’environnement

Depuis que Jean-Baptiste Barache a débuté en tant qu’architecte, il a toujours cherché à « conserver les émotions du terrain, à ne pas le dominer », explique-t-il. Dans cette perspective, doublée d’une démarche environnementale commune à tous les projets de son cabinet, il évite autant
que possible la mise en oeuvre de fondations classiques. « J’ai toujours été très mal à l’aise avec l’idée de remuer le terrain. Une dalle de béton bouleverse le site et interrompt la continuité du tapis végétal. […]


Construire : un fournil pour foyer

un fournil pour foyer

Construite de bois et de paille, autour d’un four à pain professionnel

Au départ, il n’y avait là que des champs avec, à leur marge, un vieux corps de ferme. 75 hectares d’exploitation céréalière située à Loches, en Touraine. En 2008, Jean-Baptiste Jamin décide de rejoindre l’entreprise familiale, avec l’idée de convertir la ferme en bio, d’y fabriquer de la farine et du pain. Le bâtiment de tuffeau abrite bien un vieux four, mais celui-ci est trop petit. Alors, Jean-Baptiste entreprend d’en construire un plus grand et de bâtir lui-même sa maison autour.


Extension sur pilotis

extension sur pilotis

L’ossature bois parmi les arbres perchée.

Tout en légèreté, l’extension sur pilotis de Delphine et Pierre tranche avec leur maison ouvrière en briques. En plein coeur de Compiègne, le secteur classé ne les a pas empêchés de mener un projet à leur image. Et malgré la superficie ajoutée, leur consommation de chauffage a baissé !

Bien que timide, le soleil embrase les briques de cette rue de Compiègne. Typiques de l’architecture du nord de la France, ces petits pavés de terre cuite s’empilent en maisons siamoises. Ancêtre du lotissement, ce quartier du début des années 1910 est une succession monochrome de bâtiments quasi identiques, comme sortis d’une production à la chaîne. Mais à y regarder de plus près, un portail en bois laisse entrevoir le brin de folie qui a poussé dans le jardin de Delphine Brancherie et Pierre Feissel.


Leur maison sur pilotis marie écologique et moderne

maison sur pilotis

[VIDEO] Dans un village du Gers, à Riscle, Sandrine et Franck ont fait ériger leur maison en zone classée, inondable, dans une région chaude mais face à une banque et des artisans frileux devant leur volonté d’autoconstruire en partie leur maison. Pas de quoi effrayer le couple d’enseignants qui vit depuis 2012 dans cette nouvelle maison avec ses deux enfants de 9 et 12 ans. Dans cette vidéo tournée chez eux au mois de mai par le magazine La Maison écologique, ils vous content l’histoire de cette construction « saut d’obstacles ». Cette maison sur pilotis aux lignes effilées allie modernité du rendu et matériaux naturels : ossature bois, isolation en fibre de bois, bottes de paille et ouate de cellulose (papier recyclé), chaux, terre crue…

Plus de photos et d’informations dans le magazine La Maison écologique n°96, disponible en kiosques ou sur commande en cliquant ici. Également en version digitale en téléchargeant notre application sur l’App Store ou Google Play.

Retrouvez toutes nos vidéos sur notre chaîne Youtube!


Maison écologique: la clé vient des champs

Ecoconstruction d'une maison écologique à Thourie, en Bretagne.

Avec beaucoup d’huile de coude, Elisabeth et Jean-Michel sont venus à bout de leur chantier de construction d’une maison écologique en deux ans et demi. Une maison originale en paille et bois, posée sur pilotis, bâtie en grande partie en autoconstruction dans la campagne rennaise, près de Thourie. Paille, laine de mouton, terre, sable, une bonne partie des matériaux de la construction est issue des champs de l’élevage d’agneaux en bio de Jean-Michel. Coût du chantier: 903 € par mètre carré !

Retrouvez notre reportage photo, les infos techniques et l’interview des propriétaires dans le magazine La Maison écologique n°93, en kiosques jusqu’à fin juillet 2016 ou sur commande ici.


Extension

Chalet sur pilotis grâce à l'extention

Un chalet sur pilotis s’agrandit sens dessus dessous. 

Lors de tout projet d’extension d’une maison, émerge la question de savoir dans quelle direction s’agrandir, en hauteur ou de plain-pied… Lorsque l’architecture du bâtiment le permet comme ici, construire de nouvelles pièces en contrebas et une solution à la fois rare et originale.


À la loupe



Une charentaise sur pilotis.
Du bois, de la terre et de la laine de mouton pour écoconstruire.

Maraîchers en agriculture biologique, Nelly et Dominique ont fait leur maximum pour que leur maison s’érige de façon aussi cohérente que poussent leurs légumes. Un choix ayant exigé une certaine ténacité. Rencontre avec ces, désormais, heureux propriétaires.