Travaux : L’art de poser un sol

poser un sol

L’art de poser un sol

Pour choisir un revêtement de sol, esthétique, longévité et entretien sont des critères déterminants. Mais pour l’autoconstructeur, la méthode de pose est aussi à prendre en compte. Les quatres sols présentés ici sont faciles et rapides à poser, pour un résultat durable.

Le lino et le liège, mais aussi les tomettes ou les travertins, sont des matériaux sains dont la mise en oeuvre est accessible à tous (lire notre dossier sur les revêtements de sol, LME 110). Leurs avantages ? Une pose sur dalle (de ciment, de chaux, de chaux-chanvre, de terre, etc.), avec au besoin un ragréage léger, une faible épaisseur qui facilite le chantier, une grande résistance aux chocs et aux poinçonnements. Exceptées les dalles de linoléum, les trois autres revêtements peuvent même être placés dans les pièces humides.

Liège et lino, tout beau tout bio

Pour aller vite sans lésiner sur la qualité du sol, le liège et le lino sont des solutions intéressantes avec une pose d’environ 15 m2 par jour et par personne. Leur poids très limité (1 kg/m2 pour le liège, 9 kg/m2 pour le lino Marmoleum Click) s’adapte à tous les types de support et leur manipulation facile permet de les utiliser quel que soit le chantier (rez-de-chaussée, étage, mezzanine, etc.). Issu à 97 % de matière naturelle, les dalles de lino sont très faciles à poser puisqu’elles ne nécessitent pas de collage.

Les dalles de liège, quant à elles, sont 100 % naturelles et on en trouve même de couleur, pour l’aspect déco. Travertin et tomette font place nette Pour ceux et celles qui recherchent la longévité avant tout, tomettes et travertins sont faits pour durer. Le chantier, par contre, ne dure pas 100 ans. Côté travertin, ses grandes dimensions (jusqu’à 60 x 125 cm) permettent un rendement important. Seul bémol, son poids (de 5 à 15 kg par dalle selon dimensions et épaisseur) complique un peu la mise en oeuvre.


Enquête matériau : sol en terre crue

sol en terre crue

Un sol pour garder les pieds sur la TERRE CRUE.


Avoir les pieds sur terre quand elle est crue, quel régal… En plus d’être confortable, ce matériau a un excellent bilan environnemental. Prêts à l’emploi ou faits maison, les sols et dalles en terre crue nécessitent une mise en oeuvre pointue. Explications…

 


Réaliser un sol en terre crue

Sol en terre crue. crédit photo Stuart Anderson

Sol en terre crue.

[VIDEO] Avoir les pieds sur terre quand elle est crue, quel régal… En plus d’être confortable, ce matériau écologique a un excellent bilan environnemental. Prêts à l’emploi ou faits maison, les sols en terre crue nécessitent une mise en œuvre pointue.

Plus de photos, conseils techniques de mise en œuvre, comment choisir sa terre, retours d’expérience, retrouvez notre enquête dans le magazine La Maison écologique n°95, en kiosques jusqu’au 28 novembre 2016 ou disponible sur appli et sur commande en cliquant ici.

Photo: Stuart Anderson


Sains et écologiques, les parquets en bois font leur retour

Parquets en bois

Parquet bois.

Loin de se démoder, les parquets en bois connaissent un succès renouvelé ces dernières années. Naturels, chaleureux, hygiéniques et sains, ils correspondent parfaitement aux attentes écologiques de notre temps. Ils ont beaucoup évolué, avec des formes et des finitions plus variées et aussi plus contemporaines… pour changer de sol en beauté.

 


Matériau

pierre de bourgogne

La pierre de Bourgogne, du 100% naturel qui défie les siècles.

La Bourgogne est une terre de qualité, réputée pour ses vins, mais aussi pour ses pierres, témoins d’un passé architectural et actrices à part entière des ouvrages d’aujourd’hui, et de nos maisons en particulier.