Habitat groupé : Ecoravie, la fête de l’humain

habitat groupé participatif

Ecoravie, la fête de l’humain

L’habitat les techniques constructives, les jardins, les potagers, tout cela serait bien peu de choses si l’humain n’était pas au centre de la démarche. Telle est la philosophie d’Ecoravie, expérience d’habitat groupé réussie dans la Drôme.

La structure en pin douglas du premier habitat collectif d’Ecoravie resplendit sous les lumières matinales de cette journée ensoleillée de mai. Installée dans le beau séjour lumineux de son appartement, Claire se souvient :

« Au début, nous étions de doux rêveurs, nous voulions une petite maison individuelle pour chacun. Mais très vite, une conscience collective a pris le dessus et nous avons compris qu’il fallait s’orienter vers un habitat collectif. Il y avait ce grand terrain constructible au-dessus de la ville… »

Un habitat groupé participatif

L’aventure débute il y a sept ans. Constituées en un petit groupe de réflexion, les personnes intéressées par l’idée d’un habitat collectif affinent au fil des réunions et des rencontres les formes du projet. À l’issue de cette phase préparatoire, l’association Ecoravie est créée et deux terrains attenants au centre-ville sont achetés. Seul bémol, ils ne disposent d’aucun accès. Intervient alors une vente aux enchères qui permet à l’association d’acheter un terrain permettant justement d’accéder aux deux parcelles. Pour participer à cette vente, l’association doit momentanément se former en SCI, statut dont le côté spéculatif rebute le groupe, aussi est elle rapidement transformée en SAS coopérative, qui rend les habitants collectivement propriétaires des lieux et locataires de leur logement.

Sur le papier, le futur collectif prend forme, conforme aux règles d’urbanisme – un minimum de 18 logements sur les deux parcelles acquises. Les bases matérielles posées, le terrain acquis et le mode constructif défini, il faut encore investir collectivement les bâtiments, travailler « l’humain », les interactions et l’implication de chacun. Pour cela, les habitants s’appuient sur une charte générale aux énoncés simples, créée dès l’origine du projet : respect de la nature, de soi-même et des autres. […]


Rénover : démarche coopérative de rénovation

démarche coopérative de rénovation

Un nouveau cocon pour le pavillon

Marie France et Robert ont été parmi les premiers à adhérer à la démarche coopérative de rénovation des pavillons des années 1970 de leur quartier, dans l’agglomération de Nancy (54). Ainsi, ils ont atteint un haut niveau de performance thermique et gagné en confort.

Il y a trois ans, Marie-Fance, 73 ans, et Marcel, 75 ans, ont bouclé l’audacieuse opération de rénovation énergétique de leur pavillon à Villerslès-Nancy. Grâce à ce qui était à l’époque l’une des plus grosse opérations d’habitat social individuel réalisée en Europe, le couple a redonné un coup de jeune à cette maison de 135 m2 habitables aux piètres performances thermiques, nichée dans le quartier de Clairlieu, une paisible enclave urbaine dans la forêt.

 


Comparatif du coût des divers moyens de chauffage: notre étude inédite

Les moyens de chauffage passés au crible d'une étude exclusive de comparaison des coûts par Olivier Sidler (Enertech) et le magazine La Maison écologique

Une étude exclusive a été réalisée pour le magazine La Maison écologique. Son auteur n’est autre qu’Olivier Sidler, fondateur du bureau d’études Enertech et ex-formateur de l’Institut négaWatt. Elle compare les coûts globaux des moyens de chauffage (hors émetteurs). C’est-à-dire l’investissement initial, le coût de l’énergie ou du combustible, les frais d’entretien, les abonnements spécifiques.

Les énergies renouvelables sur le podium

Les coûts sont considérés hors crédit d’impôt et aides publiques. Pour les énergies renouvelables, l’investissement initial est donc en réalité moins élevé. Les graphiques obtenus grâce à cette étude inédite prennent l’hypothèse d’un investissement sur fonds propres. Le recours à l’emprunt changerait notablement les résultats, avec une dépense annuelle très faible les premières années.

Lire la suite


Chauffage solaire : systèmes solaires combinés

systèmes solaires combinés

Le soleil fait fondre ma facture.

Le soleil c’est de l’énergie gratuite que les systèmes solaires combinés captent pour assurer le chauffage du logement et la préparation e l’eau sanitaire.

On l’oublie souvent, mais le solaire ne sert pas seulement à produire de l’électricité (photovoltaïque). Il crée aussi de la chaleur. Les systèmes les plus courants pour y parvenir sont des capteurs à eau qui alimentent des radiateurs ou un plancher chauffant. On parle de systèmes solaires combinés (SSC), car ces panneaux permettent de chauffer également l’eau sanitaire (ECS).

D’autres technologies de chauffage solaire chauffent non pas de l’eau, mais une lame d’air. L’intérêt de tous ces dispositifs est de bénéficier sur le long terme d’une énergie gratuite. S’ils ne couvrent pas, la plupart du temps, l’intégralité des besoins, ils permettent toutefois de réduire considérablement la facture.


Chauffer son eau avec des énergies renouvelables !

chauffe-eau solaire autoconstruit

Pour cette 29ème émission, les Clés de la rénovation se sont intéressées au chauffage de l’eau avec des énergies renouvelables.

Pour aborder cette question, deux experts nous accompagnement pendant toute l’émission :

Julien HEINTZ, responsable d’opération au sein du GROUPE ASCAUDIT, spécialisé dans l’ingénierie Technique du Bâtiment et Pierrick BENOIST, conseiller et formateur au Pôle Thermique au Centre Regional des Energies Renouvelables (CRER), association organisme de formation et espace info énergie situé dans les Deux Sèvres.

Minutage de l’émission

1′ Quelles différentes solutions existent pour chauffer son eau chaude sanitaire à partir d’énergies renouvelables (bois, soleil, autre ?) Lire la suite


Chauffage écologique

chauffage écologique bois

Se chauffer écologique: Réinventons l’eau chaude.

Flambée des prix du fioul, embrasement de ceux du gaz, et voilà que l’électron, au pays du roi atome, fait monter les enchères pour ses précieux watts. Ah ! que les énergies fossiles et fissiles ont la vie rude. Mais, pour notre plus grand bonheur, elles laissent enfin un peu de place aux ressources non polluantes que sont les économies d’énergies et les énergies renouvelables pour se chauffer écologique.
Le bois et la biomasse en général, le solaire, la géothermie ou encore la chaleur des habitants peuvent être utilisés pour nous chauffer autrement, plus proprement. Visite au coeur d’un monde où nous réinventons l’eau chaude.


Chauffe-eau solaire, le bon choix à coup sûr



Guide des bonnes pratiques pour acheter et utiliser un chauffe-eau solaire

Fini le temps où l’on entendait proférer “les chauffe-eau solaires, ça ne marche pas en France !”. Depuis une vingtaine d’années, la technologie n’a cessé d’évoluer et désormais, ni la robustesse ni la fiabilité de ces équipements ne sont remises en question.

La preuve : outre les emblématiques fabricants d’équipements solaires, les professionnels reconnus du chauffage conventionnel (au gaz ou au fioul) proposent désormais quasiment tous une gamme solaire. L’offre s’étoffe, et avec plus de 1700 kits éligibles aux primes régionales, il était temps de revenir sur le sujet, pour vous aider à faire les bons choix, et vous donner les astuces afin que votre chauffe-eau solaire individuel fonctionne au mieux de ses possibilités.