Décoration : Tresser un tapis en tissu recyclé

tapis en tissu recyclé

Le recyclage des tissus – ressource rare et précieuse dans certaines régions du monde et à diverses époques – en tapis a toujours existé. Chaque contrée a produit ses techniques de récupération, avec ses couleurs, ses motifs, son type de tissage. Si les tapis tressés produits par les pionniers pendant la conquête de l’ouest du continent américain à partir de vieux vêtements sont les plus connus – les plus anciens se négocient de nos jours à prix d’or –, il en existe bien d’autres : la lirette charentaise, les tapis Boucharouite (« bouts de chiffons » en berbère) de l’Atlas marocain, les tapis Amish, les crochetés et, enfin, les tissés présentés dans cet article.

Comme pour les tapis traditionnels, plus ils sont anciens, délavés, plus ils ont vécu, plus ils ont de valeur. Beaucoup de personnes créatives et de designers textiles s’ingénient à recycler en tapis des lanières de jeans, de cuir, des chutes de production textile, divers tissus, de la laine ou des fils de coton selon des méthodes très variées, en n’hésitant pas à mixer les approches. Les formes des tapis peuvent être ovales, rectangulaires, rondes et leurs tailles sont fonction de la grandeur des métiers à tisser.

Les tissus recyclés dans la réalisation présentée ici proviennent de tee-shirts en coton. Le jersey de coton dont ils sont constitués est intéressant à plus d’un titre ; il est naturel, solide, doux et souple. Il a également la capacité de s’enrouler sur lui-même quand on le découpe en bandes et de former spontanément un fil rond, facile à réutiliser. De plus, cette matière textile ne s’effiloche pas.

Comment transformer de vieux tee-shirts en tapis faits maison.

1 Préparer le métier à tisser en clouant, tous les 2 cm, 32 clous en haut et 32 clous en bas sur les lattes du dos de la palette. On obtient un rectangle d’environ 64 x 112 cm. Pour éviter que le tapis se déforme, visser de chaque côté une baguette ronde avec trois vis chacune. Laisser 1 cm entre les baguettes et la palette.

2 Rassembler les tee-shirts. Pour le choix des couleurs, il y a deux méthodes : composer une palette réfléchie ou spontanée. C’est affaire de goût…

3 Découper les tee-shirts sous les manches et au-dessus de la couture basse (3.1). Couper ce « tube » rectangulaire sur les deux épaisseurs, en lanières de 8 cm de large et sans aller jusqu’au bout de la découpe. Laisser 5 cm environ (3.2). Décaler la couture pour voir apparaître les deux séries de bandes. Commencer la première coupe en biais. Procéder de même pour les suivantes (3.3). Voilà une pelote de fil de tee-shirts (trapilho) !


Guide pratique de l’isolation écologique

matériaux écologiques

La Maison écologique publie son tout premier hors-série Guide Pratique sur l’isolation écologique.

Edito (magazine disponible ICI)

Une isolation avertie en vaut deux !

Voilà déjà presque 15 ans que les équipes du magazine La Maison écologique sillonnent le pays et l’Europe à la recherche de nouveaux isolants écologiques, de nouvelles techniques de mise en œuvre, d’expérimentations menées avec des isolants plus ou moins insolites… Au gré de nos parutions, vous avez pu lire nos enquêtes sur la ouate de cellulose, la fibre de bois, le liège, la laine de mouton, les isolants dits de cueillette… Mais aussi nos rubriques techniques sur la gestion des ponts thermiques et de l’étanchéité à l’air, ou encore nos « pas à pas » en images détaillant la pose d’une isolation en toiture ou d’une isolation extérieure de mur en rénovation…
Ceux qui nous suivent depuis longtemps sont bien au fait de la question de l’isolation écologique, mais il est venu le temps de compiler – et surtout de mettre à jour – toutes ces informations, pour vous offrir un aperçu très précis de tous les isolants écologiques à votre disposition, qu’ils soient fabriqués en usines et commercialisés sous la forme de panneaux, de vrac, de rouleaux via un réseau de distribution, ou qu’ils soient directement prélevés dans le champs du voisin.
Grâce aux pages qui suivent, vous connaîtrez le tarif et les caractéristiques techniques des 245 isolants biosourcés que nous avons référencés sur le marché français. Vous pourrez vérifier où ils sont produits, de quoi ils sont composés et s’ils s’adaptent ou non à vos projets. Vous serez également guidés par des professionnels pour mettre en œuvre ces isolants et faire les bons choix d’outillage pour vos chantiers.
Vous l’aurez compris, vous avez entre les mains un véritable guide de l’isolation écologique, qui a nécessité des centaines d’heures d’enquêtes et qui a été rédigé avec passion pour vous aider à choisir une isolation saine et respectueuse de l’environnement. à l’heure où nos émissions de CO2 sont plus que pointées du doigt en tant que responsables des changements climatiques, il est temps d’assumer des choix de consommateurs éclairés. Puisse ce guide vous y aider !

Julie Barbeillon

ME-HS