Travaux : une couverture en bardeaux de bois

couverture en bardeaux de bois

Réaliser une couverture en bardeaux de bois.

Agréable à poser, léger, esthétique et on ne peut plus naturel, le bardeau a de quoi séduire. Initiation au toit en bois pour ne pas faire d’erreur lors de votre projet.

Le bardeau (appelé aussi tavaillon) est un matériau de couverture adapté à tous les bâtiments. En fonction de l’essence de bois choisie, sa longévité peut être la même que celle des ardoises (plus de 50 ans). Mais, à la différence de cette dernière, il ne craint ni la grêle, ni le gel. La pose des bardeaux est accessible aux autoconstructeurs, mais Jean-Marie Lannes, fabricant et conseiller pour les autoconstructeurs (assistance à la pose), prévient : « Le bardeau est assez facile à mettre en oeuvre mais, pour garantir la longévité de son toit, il faut respecter des règles très strictes lors de la fabrication et de la pose. »


Si vous aussi vous aviez un toit végétalisé ?

toiture végétale - toiture prairie

Toit végétalisé.

Le magazine La Maison écologique a suivi un stage pratique sur les toitures végétales avec l’association Empreinte (35). Résumé en vidéo.


Retrouver notre grande enquête sur cette thématique dans le dossier La nature en toiture, LME n°99, parution le 24 mai 2017.

Disponible dans les kiosques jusqu’au 26 juillet 2017 ou sur commande ici.
Également en format numérique sur Apple store et Google play.


Toit végétalisé, la nature en toiture

dossier toit vegetalise

Toits végétalisés.

On a tous en tête les jardins de Babylone ou les faîtages de chaumières couverts de prairie se fondant avec la colline voisine ; les toitures végétalisées font incontestablement rêver. Si elles requièrent une mise en oeuvre rigoureuse, elles s’accommodent de toutes les situations et sont bénéfiques pour le bâtiment comme pour l’environnement. Tentés ? Franchissez le pas, votre toiture vous remerciera !


Bardeau, tavaillon, (re)découvrez la tuile de bois

portrait_de_tavaillonneur

Son métier est devenu rare. Alain Gimondi est “tavaillonneur”, à Foncine-le-Haut, dans le Jura. Grâce à lui, les maisons conservent leurs façades traditionnelles.

Traditionnellement, la fabrication des tavaillons était le travail des fermiers, en hiver. Pour une pose au printemps. Aujourd’hui, il ne reste qu’une poignée d’artisans à pratiquer ce métier. Alain Gimondi est couvreur-zingueur à la belle saison. Et tavaillonneur en hiver. Rencontre par France3 Franche Comté.

 

Alain, artisan tavaillonneur

Alain Gimondi est fabricant de tavaillons, ces lamelles d’épicéa utilisées pour couvrir et protéger les façades et toitures des maisons. Intervenants : Alain Gimondi, fabricant de tavaillons et Marie-Louise Muller, médiatrice à la Maison Michaud, écomusée paysan. Reportage pour France3 Franche-Comté : Lucie Thiery et Jean-Louis Saintain. Montage : Emmanuel Dubuis.


Nos meilleures toitures



Nos meilleures toitures

S’il coiffe la maison, la protège – des intempéries, du froid, des regards –, le toit donne tout son caractère à la construction et reflète ainsi l’âme de ses habitants. Un choix lourd de conséquences esthétiques, techniques et environnementales, qui mérite d’y réfléchir sereinement. Quelles sont les contraintes réglementaires, environnementales ? Quel sera l’usage du toit ? L’eau devra-t-elle être récupérée ? Quels matériaux correspondent le mieux à l’ensemble des critères ? Autant de questions à élucider, en partie, dans ces pages…