Vannerie à faire soi-même pour les débutants

La vannerie pour les débutants de Francis Gallée - photo Stuart Anderson

VIDEO Do It Yourself DIY. Une méthode simplifiée pour acquérir les bases de la vannerie et gagner en confiance.

La vannerie est un art difficile. Alors, « si on ne réussit pas du premier coup, il faut essayer encore et encore », suggère un proverbe écossais. Voilà pour la théorie. Dans la pratique, il existe des alternatives aux techniques traditionnelles de tressage. Et certaines astuces permettent de se lancer sans trop prendre de risques. En voici une, imaginée par Francis, 91 ans, agriculteur à la retraite, ancien chef de corps des pompiers à Caulnes (Côtes-d’Armor). Et génial touche-à-tout qui s’amuse à confectionner des paniers pour ses amis. Généreux, il a volontiers accepté de partager son savoir-faire.

Dans la vannerie classique, on débute par « une croisée » constituée à partir de tiges raides d’osier, dans lesquelles on crée des fentes pour faire passer d’autres tiges. C’est déjà une tâche épineuse et le tressage n’a même pas démarré… La première astuce de Francis est d’utiliser du fil de fer pour former la structure de base. Ce qui simplifie le début du travail, ainsi que la finition de la bordure du panier.

Astuces à tisser

Pour caler et serrer les fils le temps du démarrage du tissage, il faut préparer deux cercles de bois (ou contreplaqué) de 15 à 18 mm d’épaisseur et de 10 cm de diamètre. Sur l’une des faces de chaque cercle, scier quatre saignées afin de maintenir en place les fils de fer. Assembler les deux cercles, les rainures de chacun s’opposant à angle droit, puis percer deux trous pour boulonner l’ensemble.

Revenons à la « vraie » vannerie, pour laquelle commencer à tisser autour de la croisée est particulièrement difficile. Deuxième astuce livrée par Francis : préférer du fil électrique pour démarrer facilement le tressage. Il est bien rare de ne pas en avoir quelques longueurs cachées dans un placard…

Retrouvez notre cahier pratique illustré pas à pas dans le magazine La Maison écologique n°109, en kiosques ou sur commande en cliquant ici.


Cahier pratique déco : vannerie

vannerie

La vannerie pour les débutants. Une méthode simplifiée pour acquérir les bases et gagner en confiance.

La vannerie est un art difficile. Alors, « si on ne réussit pas du premier coup, il faut essayer encore et encore », suggère un proverbe écossais. Voilà pour la théorie. Dans la pratique, il existe des alternatives aux techniques traditionnelles de tressage et certaines astuces permettent de se lancer sans trop prendre de risques. En voici une, imaginée par Francis, 91 ans, agriculteur à la retraite, ancien chef de corps des pompiers à Caulnes (22) et génial touche-à-tout qui s’amuse à confectionner des paniers pour ses amis. Généreux, il a volontiers accepté de partager son savoir-faire.


Cabane boule en bois tressé, la magie de l’habitat léger

cabane en bois tressé - vannerie habitat léger

Tresser sa cabane sans perdre la boule ?!

La cabane en bois de Robinson, tous les enfants en ont rêvé, Alain Auguste l’a réinventée. Sa démarche invite à la réaliser par soi-même avec quelques morceaux de bois glanés et de la ficelle…

L’éco-lieu Artimbal se cache au cœur des Cévennes, à Roquedur (Gard). Il faut se garer et grimper jusqu’au lieu de vie en forêt pour découvrir les créations d’Alain Auguste, disséminées dans ce bel échantillon de la générosité du milieu naturel cévenol. Si le cœur vous en dit, des stages « Cabanes vannées et yourtes vivaces » sont organisés tout au long de l’année. Lors de ces stages de quelques jours, Alain partage sa technique de « cabane boule » en animant des chantiers participatifs. Ce Robinson des temps modernes utilise les matériaux présents autour de lui et tente de créer des habitats légers avec un outillage minimal.

Sacré châtaignier

« J’utilise du fil de fer, de la ficelle et des vis. Et pour l’outillage, une scie, une tenaille, une perceuse et une visseuse. Il faut également une tronçonneuse si on veut se lancer dans la construction d’une mezzanine. Pour débuter, je conseille de réaliser une petite boule », résume Alain en préambule.

Pour lire la suite de cet article, consultez notre magazine La Maison écologique n°103.  Retrouvez le en kiosques jusqu’au 28 mars ou sur notre boutique en ligne ici.