Enquête bois locaux : du bois bien de chez moi

bois locaux

Pour éviter des transports inutiles et polluants, le manque de traçabilité et de contrôle sur les modes de culture tout en favorisant l’économie et les savoir-faire locaux, construire avec du bois de proximité s’envisage sans grande difficulté.
« Le bois de construction importé provient principalement des forêts boréales et tropicales primaires dont la déforestation constitue une catastrophe écologique.

Maintenir des emplois.

Par ailleurs, favoriser l’approvisionnement local contribue à maintenir des emplois en milieu rural et à soutenir leur rémunération, tout en limitant le transport de matière première », soutient Élodie Roulier, du Parc naturel régional (PNR) des Pyrénées ariégeoises. La France regorge de bois locaux utilisables pour construire ou rénover. Encore faut-il les reconnaître et les dénicher.

Premièrement, « éviter les produits industriels, prêts à poser ou en matière composite, car ils ne s’accompagnent d’aucune traçabilité et, en général, au moins une partie des pièces est fabriquée avec des bois d’importation », avance la chargée de mission Forêt et filière bois du PNR. S’orienter plutôt « vers des scieurs de votre territoire, des artisans et des architectes et discuter avec eux pour confirmer qu’ils adoptent cette logique », ajoute son homologue au PNR du Massif des Bauges, Pierre Paccard, référent forêt à la Fédération des PNR de France.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Retrouvez cet article dans le Hors-série n°14 : La construction bois

+ 0,90€ de frais de port Frais de port offerts si + de 2n°s  commandés (réservé à la France métropolitaine). Si vous êtes abonné ce numéro fait peut-être partie de votre abonnement. Pensez à regarder dans Mon compte > Mes abonnements Version numérique : Retrouver ensuite en ligne vos numéros dans votre espace personnel. Non téléchargeables en pdf.  


Feuilleter
construction bois